July 20, 2018 / 5:11 AM / 5 months ago

Thales signe un S1 record et se dit peu touché par le Brexit

PARIS, 20 juillet (Reuters) - Thales a dégagé au cours des six premiers mois de 2018 des résultats record pour un premier semestre et a dit ne pas redouter d’impact majeur du Brexit sur son activité malgré sa présence au Royaume-Uni, où le groupe réalise près de 9% de son chiffre d’affaires.

L’équipementier pour l’aérospatiale, la défense et la sécurité a dit vendredi dans un communiqué avoir amélioré de deux points de sa marge opérationnelle, à 10,2%, un record à fin juin pour un groupe marqué par une saisonnalité de son activité plus favorable à la seconde moitié de l’année.

Son bénéfice net ajusté a bondi de 39% à 539 millions d’euros.

Un mois et demi après la présentation d’un plan stratégique 2018-2021, Thales a confirmé ses objectifs annuels, qui pourraient cependant être actualisés selon la date effective de la clôture de son projet de rachat du spécialiste de la sécurité numérique Gemalto.

Reuters a révélé jeudi que la Commission européenne ouvrirait le 23 juillet une enquête approfondie sur l’opération, que Thales a confirmé vouloir boucler cette année.

Le directeur financier du groupe, Pascal Bouchiat, a également indiqué que Thales n’avait pas de chaîne de production intégrée entre le Royaume-Uni - où il emploie près de 6.400 personnes - et l’Union européenne, l’épargnant des craintes liées au Brexit que manifestent des groupes comme Airbus .

Et d’Angleterre, Thales n’exporte quasiment pas en Europe continentale, mais dans des zones comme l’Asie et le Moyen-Orient.

“L’Angleterre est pour nous vraiment très autonome dans son activité et donc il n’y a quasiment pas de flux avec les autres pays européens”, a indiqué Pascal Bouchiat au sujet des risques liés à des augmentations de droits douaniers pour d’autres entreprises présentes des deux côtés de la Manche.

Le président exécutif d’Airbus Tom Enders a déclaré mercredi qu’il activait ses plans B en prévision du Brexit, émettant des doutes sur la stratégie du gouvernement britannique pour préparer la sortie de l’UE prévue en mars 2019. (Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below