January 25, 2019 / 3:43 PM / 7 months ago

La France renforce son contrôle des infrastructures télécoms

PARIS, 25 janvier (Reuters) - La France va renforcer son contrôle des infrastructures télécoms dans la perspective du déploiement de la 5G en imposant aux opérateurs de demander une autorisation avant de recourir à certains matériels jugés sensibles, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de l’Economie et des Finances.

Un amendement a été déposé ce vendredi au projet de loi Pacte afin d’instaurer ce nouveau régime d’autorisation préalable qui formalise et étend des contrôles informels déjà existants.

Ce nouveau dispositif ne vise aucun équipementier télécoms en particulier, a-t-on précisé à Bercy.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré mercredi devant le Sénat que le gouvernement français était “conscient des risques” liés à l’équipementier télécoms chinois Huawei et qu’il “prendra(it) les dispositions nécessaires quand il le faudra(it)”.

Avec un chiffre d’affaires de 93 milliards de dollars (81,7 milliards d’euros) en 2017, Huawei est le premier équipementier télécoms mondial mais plusieurs pays occidentaux redoutent que Pékin n’utilise ses infrastructures à des fins d’espionnage.

Aucune preuve n’a jusqu’à présent été apportée pour étayer ces soupçons et le groupe a réfuté à de nombreuses reprises ces accusations.

La controverse a toutefois conduit plusieurs pays occidentaux à restreindre l’accès de Huawei à leurs marchés pour la téléphonie de cinquième génération (5G). (Gwénaëlle Barzic, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below