April 4, 2019 / 8:43 AM / 7 months ago

L'équipage du Boeing d'Ethiopian a respecté les procédures-rapport

ADDIS ABABA, 4 avril (Reuters) - Les pilotes du Boeing 737 MAX d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé le 10 mars non loin d’Addis Ababa ont respecté les procédures d’urgence pour tenter de garder le contrôle de l’avion, a déclaré jeudi Dagmawit Moges, la ministre des Transports éthiopienne, à l’occasion de la présentation du premier rapport traitant de l’accident.

“Le personnel a effectué toutes les procédures (...) fournies par le constructeur mais n’a pas été en mesure de contrôler l’avion”, a-t-il lors d’une conférence de presse.

Les familles des 157 victimes, les autorités de régulation et des voyageurs du monde entier attendent d’en savoir plus sur les causes de la catastrophe, survenue cinq mois après une autre, impliquant le même avion, qui avait fait 189 morts.

Le rapport préliminaire ne mentionne pas explicitement le système anti-décrochage MCAS, pointé du doigt comme possible cause des deux accidents mais s’interroge sur les raisons pour lesquelles l’avion d’Ethiopian a plongé vers le sol s’écrasant six minutes après son décollage dans un champ non loin de la capitale éthiopienne.

Commentant le rapport préliminaire, Ethiopian Airlines estime que l’avion qui s’est écrasé le 10 mars n’a cessé de piquer du nez malgré le respect total des pilotes des procédures d’urgence. (Jason Neely, avec la contribution de Maggie Fick à Nairobi, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below