3 novembre 2016 / 07:37 / il y a 10 mois

RPT-Air France-KLM-Les pressions tarifaires se poursuivront au T4

* CA -4,1% au T3 à E6,938 mds, Ebit E737 mlns (-E143 mlns)

* Résultats du T3 supérieurs aux attentes

* Objectif de cash flow 2016 resserré à E0,6-0,8 md

par Cyril Altmeyer et Victoria Bryan

PARIS, 3 novembre (Reuters) - Pénalisé par l'impact des attentats sur la destination France, Air France-KLM s'attend à une nouvelle dégradation de ses recettes unitaires au quatrième trimestre, alors que ses rivales Lufthansa et IAG se sont montrées moins pessimistes qu'auparavant.

Le groupe franco-néerlandais a vu ses recettes unitaires baisser de 6,5% à données comparables au troisième trimestre et s'attend à une tendance du même ordre au cours des trois derniers mois de l'année, a précisé son directeur financier Pierre-François Riolacci à des journalistes.

La forte croissance des capacités attendues sur le marché pour la saison d'hiver devrait aggraver les choses, a-t-il ajouté, tout en disant avoir noté depuis la rentrée un essor des réservations dans les dix jours précédant les vols.

Pierre-François Riolacci, que l'ex-PDG d'Air France Frédéric Gagey va remplacer, s'est également dit à l'aise avec le consensus des analystes pour 2016, malgré le coût cumulé confirmé de 130 millions d'euros des deux grèves de cet été au sein de la compagnie française.

"Je n'ai pas de raison de penser que les analystes aient mal fait leur travail", a-t-il dit.

Le consensus réalisé pour Reuters par Inquiry Financial prévoit un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 2,76 milliards d'euros, en hausse de 12,8%, et un bénéfice net de 478 millions contre 118 millions en 2015.

Au troisième trimestre, Air France-KLM a dégagé un Ebitda de 1,149 milliard d'euros, donnant une marge de 16,6% (-1,5 point), et un bénéfice d'exploitation de 737 millions (contre un consensus de 719 millions).

Son bénéfice net part du groupe a augmenté de 63 millions à 544 millions (contre 501 millions attendus), tandis que son chiffre d'affaires a baissé de 4,1% à données comparables à 6,938 milliards (à comparer à un consensus de 6,824 milliards).

La pression à la baisse sur les recettes unitaires et un effet de change négatif devraient plus que compenser au cours des prochains trimestres les économies attendues sur la facture carburant, a précisé le groupe.

Air France-KLM a resserré sa prévision de cash flow libre après cessions pour 2016, à 600-800 millions contre 600 millions-un milliard auparavant, tout en confirmer prévoir une nette réduction de la dette nette par rapport aux 4,307 milliards d'euros du 31 décembre 2015.

Lufthansa a de son côté encore revu en baisse mercredi ses projets d'augmentation de capacités pour tenter de freiner la baisse des prix mais se déclare confiant pour l'année 2017, après avoir relevé ses objectifs pour 2016 en octobre.

IAG, la maison mère de British Airways, a, elle, abaissé vendredi dernier la prévision de croissance en conséquence de la dépréciation de la livre et de la baisse de l'activité depuis le vote du Brexit fin juin, mais elle a estimé que les pressions tarifaires allaient se stabiliser.

Air France-KLM, qui a modifié mercredi la direction d'Air France, présentera jeudi matin "Trust Together", le plan stratégique du nouveau PDG Jean-Marc Janaillac. (Edité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below