19 janvier 2017 / 06:43 / il y a 7 mois

Rémy Cointreau-Les ventes de cognac décollent au T3 2016-2017

PARIS, 18 janvier (Reuters) - Rémy Cointreau a encore accéléré la cadence au troisième trimestre de son exercice décalé et fait largement mieux qu'attendu après un bond en avant de ses ventes de cognac.

Le propriétaire de Rémy Martin, de la liqueur Cointreau et du rhum Mount Gay a vu sa croissance organique atteindre 9,0% au cours du trimestre clos le 31 décembre à 323,3 millions d'euros - après une progression de 7,4% au trimestre précédent - alors que les analystes attendaient en moyenne une hausse de 4,2%.

Cette accélération a été tirée par les ventes de Rémy Martin, principal centre de profit du groupe, dont la croissance organique a atteint 22,3%, après 9,3% au trimestre précédent et contre 9,3% attendus.

La marque reste portée par une solide performance aux Etats-Unis, devenus son premier marché après les années de correction du marché chinois. Elle profite de l'engouement des consommateurs américains pour les alcools bruns, très prisés dans les cocktails, et du succès de son 1738 Accord Royal, une variété intermédiaire entre le "VSOP" et le "XO" vendue environ 60 dollars la bouteille.

Elle bénéficie aussi d'une accélération de la consommation privée en Grande Chine et dans le travel retail ainsi que d'un calendrier d'expéditions plus précoce cette année pour les fêtes du nouvel an chinois, a précisé le groupe dans un communiqué.

Rémy Martin récolte les fruits de sa nouvelle stratégie de distribution directe - sans passer par les grossistes, canaux de distribution traditionnel des spiritueux - et de l'ouverture à Pékin d'une première boutique dédiée à Louis XIII, son cognac ultra haut de gamme à plus de 2.000 euros.

Le pôle liqueurs & spiritueux (Cointreau, Mount Gay, Metaxa, Bruichladdich), qui avait renoué avec la croissance au premier semestre, a signé une progression de 2,0%.

Le groupe réaffirme tabler sur une progression de son résultat opérationnel courant (ROC) pour l'exercice 2016-2017 en données constantes. En novembre, il s'était dit "à l'aise" avec le consensus des analystes tablant sur une progression du ROC comprise entre 8% et 9%.

Le communiqué : bit.ly/2jaZZb4 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below