27 juillet 2017 / 06:04 / dans 3 mois

Total dépasse les attentes au T2, maintient le cap des économies

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Total a annoncé jeudi des résultats en hausse au titre du deuxième trimestre 2017, une nouvelle fois portés par la remontée des cours du brut, et a confirmé ses efforts de réduction de coûts dans un contexte de prix toujours volatils.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière a redit dans un communiqué que ses économies atteindraient 3,5 milliards de dollars en 2017 (en cumulé par rapport à 2014), ce qui doit lui permettre d‘atteindre un coût de production de 5,5 dollars par baril équivalent pétrole - puis de 5 dollars en 2018.

Total a aussi confirmé que ses investissements organiques (hors acquisition de ressources) devraient s‘établir entre 14 et 15 milliards de dollars cette année et que sa production progresserait de plus de 4%.

Le groupe “dispose des marges de manoeuvre pour tirer parti de l‘environnement de coûts bas permettant de lancer des projets rentables et d‘acquérir des ressources dans des conditions attractives”, a redit son PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué.

“Les prix du pétrole restent volatils en ce début de troisième trimestre, dans un contexte de stocks toujours élevés”, a cependant souligné Total, qui évoque aussi des marges de raffinage et de pétrochimie toujours “favorables” en ce début de troisième trimestre.

Bénéficiant d‘une hausse des prix du Brent de 9%, conséquence de la baisse de production de l‘Opep et d‘autres pays non membres du cartel, Total a vu son résultat net ajusté bondir de 14% au deuxième trimestre, à 2.474 millions de dollars, et a dégagé une marge brute d‘autofinancement de 5.334 millions (+33%).

Selon un consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 2.318 millions de dollars.

La production d‘hydrocarbures du groupe a atteint 2.500 millions de barils au deuxième trimestre (le consensus tablait sur 2,521 millions), enregistrant une hausse de 3% grâce à la montée en puissance des nouveaux projets, parmi lesquels Kashagan (Kazakhstan), Moho Nord (Congo) et Angola LNG.

Total propose un dividende trimestriel de 0,62 euro, en hausse de 1,6%, avec l‘option maintenue d‘un paiement en actions nouvelles. (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below