for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Japon-Accusé d'ivresse, le ministre des Finances garde son poste

TOKYO, 16 février (Reuters) - Accusé d’avoir donné une conférence de presse en état d’ébriété samedi lors de la réunion du G7 à Rome, le ministre japonais des Finances Shoichi Nakagawa a annoncé lundi que son offre de démission avait été refusée par le Premier ministre Taro Aso.

L’opposition avait exigé qu’il démissionne du gouvernement Aso, en chute libre dans les sondages avant des élections législatives qui doivent se tenir au plus tard en octobre.

Nakagawa a démenti lundi avoir été ivre lors de sa conférence de presse et a invoqué la prise de médicaments en raison d’un rhume persistant.

“Il (Aso) m’a dit de continuer à remplir mes fonctions. Ce que je souhaite le plus désormais, c’est de guérir totalement de mon rhume”, a-t-il déclaré aux journalistes après un entretien avec le chef du gouvernement.

Tête baissée et les yeux souvent clos, Nakagawa avait tenu un discours hésitant, voire incohérent samedi lors de sa conférence de presse, répondant même par erreur à une question qui avait été posée au gouverneur de la banque centrale japonaise.

Il a expliqué n’avoir absorbé qu’une gorgée d’alcool avant de se présenter devant les journalistes et a précisé que son comportement était dû à l’absorption de médicaments. (Tetsushi Kajimoto, version française Pascal Liétout)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up