for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

LEAD 1-Athènes interdit les ventes à découvert pour deux mois

* L’interdiction à Athènes débute le 9 août

* Lisbonne, Paris et Rome n’envisagent pas d’interdiction

ATHENES/PARIS/LISBONNE/ROME, 8 août (Reuters) - Les autorités boursières grecques ont décidé lundi d’interdire les opérations de ventes à découvert après la forte chute des marchés d’actions suite à la dégradation vendredi soir de la note de crédit des Etats-Unis par S&P.

Elles ont précisé dans un communiqué que cette interdiction des ventes à découvert durerait deux mois à compter du 9 août.

L’instance de régulation a “décidé d’interdire les ventes à découvert des actions cotées à la Bourse d’Athènes, au vu de l’urgence de la situation sur le marché grec”.

La Bourse d’Athènes a clôturé en recul de 6% lundi, touchant un plus bas de 14 ans.

En revanche, la France et le Portugal ont souligné qu’ils n’envisageaient pas pour le moment d’interdire les ventes à découvert. Et une source de la Consob a indiqué que Rome n’entendait pas non plus prendre une mesure d’interdiction.

“Les régulateurs de marché européens sont en contact et coordonnent leurs actions dans le cadre de l’ESMA (European securities and markets authority, NDLR)”, a dit à Paris une porte-parole de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Les Bourses européennes ont une nouvelle fois chuté après la dégradation des Etats-Unis, même si les rachats sur le marché de dettes italienne et espagnole par la Banque centrale européenne ont limité les effets de la décision de l’agence de notation. (voir [ID:nLDE77705M])

Lefteris Papadimas, Ingrid Melander, Alexandre Boksenbaum-Granier, Matthieu Protard, édité par Benoît Van Overstraeten

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up