June 26, 2011 / 1:14 PM / 8 years ago

"Probablement inévitable" qu'un pays quitte la zone euro - Soros

VIENNE, 26 juin (Reuters) - Il est probablement inévitable qu’un pays finira par sortir de la zone euro, a estimé dimanche le milliardaire et investisseur George Soros, qui a appelé les décideurs européens à établir un “plan B” susceptible de sauver l’UE d’un effondrement économique.

Soros n’a pas donné de nom de pays susceptible de renoncer à la monnaie commune, mais les rumeurs vont bon train quant à l’avenir de la Grèce dont la classe politique doit adopter dans la semaine à venir un nouveau plan d’austérité sur cinq ans, afin d’éviter une “faillite” nationale. Soros a exposé son point de vue à Vienne lors d’un débat, estimant que l’euro souffrait d’un vice de forme dès sa conception et que la monnaie unique n’était pas soutenue par une véritable union politique ou par une politique monétaire commune à la hauteur.

“Il n’y a pas de marge de correction prévue pour l’euro. Aucun arrangement n’a été arrêté pour qu’un pays puisse sortir de l’euro, ce qui, dans les circonstances actuelles, est probablement inévitable”, a-t-il dit.

“Il n’y a pas de plan B à l’heure actuelle. C’est pour ça que les autorités s’en tiennent au statu quo et insistent sur le respect des accords en vigueur, au lieu de reconnaître qu’il y a des vices de forme qu’il importe de corriger”. (Michael Shields, Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below