May 31, 2011 / 2:23 PM / in 8 years

Le futur Pentagone français sera livré fin août 2014

* L’Etat paiera un loyer annuel de 130 millions d’euros

* Un outil pour 9.500 personnes, civils et militaires

* Furtivité architecturale

par Gérard Bon

PARIS, 31 mai (Reuters) - Le gouvernement a dévoilé mardi la maquette et les données du futur ministère de la Défense, surnommé le “Pentagone à la française”, qui, vu du ciel, ressemblera plutôt à des hexagones enchevêtrés.

Le contrat de ce chantier pharaonique, qui sera livré fin août 2014 dans le quartier Balard, dans le XVe arrondissement de Paris, a été signé lundi soir avec le groupement Opale Défense, a précisé le ministre de la Défense Gérard Longuet.

Opale Défense réunit les groupes Bouygues (BOUY.PA) (construction), Thales (TCFP.PA) (informatique), Sodexo (EXHO.PA) (services), Exprim (maintenance), Dalkia (énergie), aux côtés d’investisseurs privés.

Le complexe ultramoderne situé entre la Seine et le périphérique, qui s’étendra sur plus de 300.000 mètres carrés, regroupera sur un même lieu les états-majors des forces armées, actuellement dispersés, les services centraux du ministère de la Défense et la Direction générale de l’armement (DGA), notamment.

Les travaux débuteront en janvier 2012, précise Bouyges dans un communiqué. Ils mobiliseront 2.500 ouvriers et techniciens.

En compétition avec d’autres mastodontes du BTP français, le groupe a remporté ce marché de plus de 1,2 milliard d’euros au terme de 15 mois de procédures.

Lancé en 2007, le projet est un partenariat public-privé puisque l’Etat devra payer un loyer annuel de près de 130 millions d’euros sur 27 années d’exploitation, ce qui représente 3,5 milliards d’euros. “Dans 27 ans, nous serons propriétaires”, a souligné Gérard Longuet.

L’objectif est de doter d’un cadre et d’un outil de travail performant les 9.500 personnes, civiles et militaires, qui occuperont les lieux pendant les prochaines décennies.

“UNE MACHINE NATURELLE”

“C’est un immeuble qui a de l’allure et, plus important encore que le prestige, qui est fonctionnel et moderne”, a souligné Gérard Longuet lors d’une conférence de presse.

Il a insisté sur le fait que les Parisiens auront partiellement accès à plusieurs équipements collectifs comme trois crèches ou une piscine.

L’ensemble sera composé de trois parties avec l’actuelle Cité de l’air, le ministère proprement dit, et une zone de 90.000 m2 de bureaux destinés à un usage civil.

Trois ateliers d’architectes ont conçu les différents bâtiments neufs ou rénoveront les plus vétustes pour former un nouveau quartier donnant sur le périphérique. Les trois entités architecturales seront unies par le “végétal.”

L’un des architectes, Nicolas Michelin, concepteur du bâtiment principal, a expliqué avoir eu à l’esprit qu’un futur ministère de la défense se devait d’être “régalien” mais aussi “mystérieux” et “exemplaire en matière d’économies d’énergie”.

Il a joué la carte de la “furtivité” architecturale grâce à une toiture métallique dont les pans inclinés accueilleront 7.000 mètres carrés de panneaux solaires de couleur ardoise, pour rappeler les toits de Paris.

Surtout, 60% de la surface au sol sera occupée par des jardins avec une allée piétonne permettant d’accéder aux différents services, installés sur pilotis.

Aux 7.000 m2 de panneaux solaires sur les toits s’ajoutera un système de ventilation naturelle, à l’exception des parties hautement sécurisées.

“C’est une machine naturelle, on joue avec le vent et le soleil”, a expliqué Nicolas Michelin.

Gérard Longuet a dit ne pas avoir constaté d’opposition de la mairie de Paris jusqu’à présent.

Prié de dire s’il n’était pas risqué de confier le ministère de la Défense à une entreprise privée, par exemple si Bouyges était racheté par une entreprise chinoise, le ministre a répondu qu’un contrat s’imposait à tous.

“Nous sommes dans un état de droit. Quel que soit l’actionnaire, il devra respecter ce contrat”, a-t-il dit, soulignant que la Caisse des dépôts et consignations disposait en outre d’une minorité de blocage.

édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below