for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Brésil-Casino prévient Carrefour qu'il a son mot à dire-Presse

PARIS, 24 mai (Reuters) - Le PDG de Casino CASP.PA a écrit un courrier aux dirigeants de Carrefour CARR.PA pour leur signifier qu'il lui appartenait d'autoriser d'éventuelles discussions sur une fusion de la filiale brésilienne de Carrefour avec Companhia Brasileira de Distribuicao PCAR5.SACBD.N (CBD), indique mardi le Figaro.

Le groupe Casino, actionnaire à 33,7% de CBD, se plaint également de ne pas avoir été informé en amont des contacts entre Carrefour et CBD et rappelle qu’il a un droit de regard sur les décisions stratégiques.

“Casino n’a jamais été informé de l’existence de telles négociations, alors même que les accords qui nous lient au groupe Diniz (co-actionnaire de CBD, NDLR) prévoient que les deux parties doivent prendre toutes les discussions importantes d’un commun accord”, écrit Jean-Charles Naouri dans ce courrier dont Le Figaro a pris connaissance.

Le journal indique, mais sans citer ses sources, que Jean-Charles Naouri serait hostile à une fusion.

Personne n’était immédiatement disponible chez Carrefour pour commenter cet article alors qu’un porte-parole de Casino a indiqué qu’il n’avait aucun commentaire à faire dans l’immédiat.

Le Journal du Dimanche (JDD) a indiqué il y a deux jours que Carrefour avait mandaté la banque Lazard pour étudier une fusion avec le leader local de la distribution.

L’opération, selon le JDD, prévoyait l’entrée de la famille Diniz, fondatrice de CBD, au sein du capital de Carrefour.

Le Brésil est le deuxième marché de Carrefour derrière la France et une fusion des deux distributeurs porterait leur part de marché à 28%.

La taille de la nouvelle entreprise serait trois fois supérieure aux activités brésiliennes de Wal-Mart Stores WMT.N.

Julien Ponthus, édité par Jean-Michel.Belot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up