February 21, 2011 / 1:26 PM / 9 years ago

LEAD 1 Wintershall va stopper sa production pétrolière en Libye

* Wintershall évacue de Libye le personnel international

* L’activité reprendra selon “les développements futurs”

* Personnel réduit à l’essentiel au bureau de Tripoli

(actualisé deux derniers paragraphes)

FRANCFORT, 21 février (Reuters) - Wintershall, la branche hydrocarbures du groupe chimique BASF BASF.DE, a annoncé lundi qu’elle se préparait à stopper progressivement sa production pétrolière en Libye et à évacuer son personnel international, face aux violences en cours dans ce pays.

L’entreprise s’apprête à évacuer 130 emploçyés allemands, néerlandais, canadiens, britanniques et d’autres nationalités, ainsi que leurs familles, afin de garantir leur sécurité, a indiqué la firme basée à Kassel, en Allemagne.

En accord avec son partenaire local, la compagnie libyenne National Oil Corporation (NOC), Wintershall indique prendre des mesures pour arrêter progressivement sa prodution de pétrole, qui, actuellement, s’élève à 100.000 barils par jour. Les bureaux du groupe à Tripoli seront évacués à l’exception d’un personnel minimum.

Wintershall opère en Libye depuis 1958. Le groupe extrait du pétrole de gisements à terre et en mer, où le français Total (TOTF.PA) est en situation dominante. Wintershall mène également des activités de prospection dans la région de Koufra, dans le sud-est libyen.

Vera Eckert, Eric Faye et Gregory Schwartz pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below