February 17, 2011 / 3:05 PM / 9 years ago

Gaz - L'UE pousse Nabucco et ITGI à fusionner /Sources

* L’UE cherche à contourner la domination russe sur le gaz

* Voudrait se fournir auprès de l’Azerbaïdjan

BRUXELLES/VIENNE, 17 février (Reuters) - Des responsables de la Commission européenne souhaitent que les réseaux de gazoducs Nabucco et ITGI ouvrent des discussions en vue de fusionner, déclare-t-on jeudi de sources industrielles et politiques européennes.

L’Union européenne entend depuis longtemps réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe, qui assurer le quart de ses besoins environ, redoutant de devenir l’otage de Moscou en cas de différend politique.

Ces craintes se sont amplifiées en 2008, lors du conflit géorgien en 2008, et lors d’une crise en 2009 entre Kiev et Moscou sur le prix du gaz.

L’UE souhaite ainsi diversifier ses sources d’approvisionnement et vise plus particulièrement les gisements de la Caspienne, en se fournissant dans un premier temps auprès de l’Azerbaïdjan.

Le commissaire à l’Energie Günther Öttinger a de fait conclu en janvier un accord politique avec ce pays en vue de coopérer à un projet commun.

Un porte-parole du consortium Nabucco, basé à Vienne, a dit qu’il n’y avait aucune discussion concrète avec ITGI en vue d’une collaboration. “Il y a une discussion en cours au niveau politique (...) mais il n’y a pas de discussion dans le consortium à ce sujet”, a observé Christian Dolezal.

Nabucco a l’appui de l’UE mais tout changement stratégique le concernant requiert l’accord de ses six actionnaires : l’autrichien OMV (OMVV.VI), le hongrois MOL MOLB.BU, le roumain Transgaz TGNM.BX, le bulgare Bulgargaz, le turc Botas et l’allemand RWE (RWEG.DE).

Un responsable de l’italie Edison EDN.MI, l’un des actionnaires d’ITGI, a laissé entendre mardi que les deux réseaux pourraient se rapprocher dans la mesure où un seul réseau suffit à approvisionner l’Europe.

Une troisième voie est représentée par TAP (Trans Adriatic Pipeline) mais ce dernier n’est pas impliqué dans le moindre scénario d’une fusion avec Nabucco, selon des sources industrielles.

Pete Harrison et Sylvia Westall, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below