February 14, 2011 / 5:37 PM / 9 years ago

De Dallas à Paris, à la conquête du pétrole de schiste

* La France produit seulement 10.000 barils/jour

* 100.000 barils, objectif atteignable d’ici 20 ou 30 ans

* L’impact écologique de l’extraction montré du doigt

par Muriel Boselli

Nangis, SEINE-ET-MARNE, 11 février (Reuters) - Une pompe à pétrole rouge et verte plantée au milieu des champs à l’est de Paris : une parmi quelques centaines qui produisent en France un pétrole brun et onctueux.

Située à une centaine de kilomètres de la capitale, cette pompe à balancier extrait seulement 15 barils par jour, une toute petite quantité récoltée par camion deux fois par mois et acheminée vers une raffinerie toute proche.

Lors des chocs pétroliers des années 1970, une campagne publicitaire assurait qu’”en France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées”.

Même si la France n’a pas l’ambition de devenir un jour le Texas de l’Europe, elle produit tout de même une petite quantité d’or noir.

L’américain Toreador Resources TRGL.OTOR.PA, qui exploite cette pompe à Nangis, a déménagé son siège de Dallas à Paris en 2009 pour se concentrer sur le potentiel de la production française.

La raison de ce déménagement : le pétrole de schiste - ou huiles de schiste.

Ce pétrole brut prisonnier des roches mères - celles dont est extrait le pétrole - est exploitable depuis peu grâce à de nouvelles techniques de forage, jugées particulièrement nocives pour l’environnement par certains écologistes.

Alors que Toreador Resources et d’autres entreprises telles que Vermillon ont entamé l’exploration de ces gisements, aucun puits n’a encore été foré.

Le pari de la France de produire un pétrole cher à extraire pourrait se révéler rentable avec un cours du pétrole dépassant les 100 dollars le baril.

Les analystes estiment que la production de l’huile de schiste devient profitable à partir de 50 dollars par baril et que la France est le seul pays européen qui envisage de produire ce type de pétrole.

La roche du bassin parisien possède des particularités géologiques similaires à celles de la formation de Bakken au Nord des Etats-Unis, qui abrite quatre milliards de barils d’huile de schiste exploitables, selon l’Agence internationale de l’Energie (AIE).

Toreador Resources est à l’avant-garde de l’exploration française, après avoir scellé un partenariat financier avec l’américain Hess Corp (HES.N) et avoir décroché environ la moitié des permis d’exploration dans le bassin parisien.

“Il n’y a pas eu beaucoup d’exploration dans le bassin parisien et il reste des gisements de pétrole à découvrir”, déclare Emmanuel Mousset, directeur général de Toreador Resources.

Mais les craintes sur l’impact écologique de cette technique de forage se sont amplifiées ces dernières semaines sous la pression de groupes locaux et des lobbies verts, ce qui a conduit le ministère de l’Ecologie à demander aux industriels de geler les premiers tests de forage jusqu’à ce qu’un rapport sur le sujet soit rendu en juin prochain. [ID:nLDE713073]

Un revers pour Toreador Resources, qui avait prévu d’effectuer ses premiers forages dans les prochaines semaines.

La technologie mise au point pour libérer les gaz et le pétrole emprisonnés dans la roche utilise la technique de la fracturation hydraulique. Pour libérer les hydrocarbures, on injecte de l’eau à haute pression mélangée à du sable et à des adjuvants chimiques.

Roland Vially, géologue à l’institut français du pétrole et des énergies renouvelables, estime que le sous-sol français pourrait regorger de 200 milliards de barils, soit six années de consommation mondiale.

“La France exploite déjà des champs de pétrole mais le potentiel est certainement supérieur à ce que nous avions imaginé”, a déclaré Roland Vially.

UNE PRODUCTION QUADRUPLEE?

Mais le pétrole de schiste, contrairement aux gaz de schiste, n’aura pas un poids déterminant dans l’offre mondiale car les zones de productions restent localisées et les taux de déclin de la production sont importants, souligne le bureau de l’AIE.

Alors que les taux de rendement du pétrole classique atteignent 25%, ceux du pétrole de schiste se limitent à 2%.

La France produit actuellement seulement 10.000 barils par jour de pétrole classique, seulement 1% de sa consommation.

Par comparaison, la Russie, qui est actuellement le premier producteur mondiale de pétrole, a extrait plus de 10 millions de barils par jour en 2010.

La moitié de la production française se situe dans le bassin parisien, dont la roche est une formation sédimentaire, qui recouvre une zone de 180.000 km2. Le reste est produit dans le sud-ouest du pays.

Selon Emmanuel Mousset, la production française de pétrole pourrait être multipliée par quatre d’ici 5 à 10 ans grâce à la production d’huile de schiste.

“Nous n’allons pas couvrir le bassin de Paris de puits de pétrole, ça c’est clair,” explique ce géologue de 58 ans. “Les roches mères ne fonctionneront pas partout”, indique-t-il.

“On peut imaginer que la production atteigne 40.000 barils par jour, ce qui équivaut à ce que la France produisait en 1986”, a-t-il expliqué, ajoutant qu’il serait nécessaire de construire 100 nouveaux puits de pétrole en plus des 350 déjà existants dans le bassin parisien.

L’ensemble de cette production sera acheminée vers la raffinerie Total SA (TOTF.PA) de Grandspuits en Seine-et-Marne, la plus proche, et vendu à des prix internationaux”, a précisé Emmanuel Mousset.

Le géologue pense que la France pourrait même atteindre une production de 100.000 barils par jour d’ici quelques décennies.

“Bien entendu, il n’y aura jamais de puits de pétrole dans Paris, a-t-il conclu. “La Tour Eiffel n’est pas un derrick.”

Avec la contribution de Marion Douet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below