for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Le Bloc de gauche portugais prépare une motion de censure

LISBONNE, 10 février (Reuters) - Le Bloc de gauche, l’une des petites formations parlementaires portugaises, a annoncé jeudi qu’il déposerait le mois prochain une motion de censure contre le gouvernement socialiste minoritaire en raison de ses mesures d’austérité visant à réduire le déficit budgétaire.

Bien qu’il n’occupe que 16 sièges sur 230 au Parlement, l’initiative du Bloc de gauche pourrait accentuer le climat d’incertitude politique dans le sillage de l’élection présidentielle de janvier, notent des analystes.

Le Premier ministre, José Socrates, dont le gouvernement doit s’appuyer sur des partis d’opposition pour l’adoption des lois, a dit aux journalistes que la décision du Bloc de gauche dénotait “un manque de responsabilité colossal”.

“Une crise politique exacerberait la crise économique du pays (...) et 10 millions de Portugais en pâtiraient.”

Le dirigeant du Bloc de gauche, Francisco Louça, a pour sa part jugé nécessaire de combattre des mesures d’austérité qui, a-t-il dit, frappent de plein fouet la population.

Son parti, a-t-il dit, présentera “une motion de censure au Parlement d’ici un mois exactement, le premier jour (10 mars) où elle pourra avoir un impact concret”.

En vertu de la Constitution portugaise, le président Anibal Cavaco Silva ne peut dissoudre le parlement et démettre le gouvernement qu’après le début de son second mandat, le 9 mars. (Andreï Khalip et Daniel Alvarenga, Philippe Bas-Rabérin pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up