20 janvier 2011 / 10:42 / dans 7 ans

Pétrolières en Europe - Natixis relève ses objectifs de cours

PARIS, 20 janvier (Reuters) - Natixis a relevé jeudi ses objectifs de cours sur les compagnies pétrolières intégrées en Europe après avoir relevé ses hypothèses de prix du brent pour 2011 et 2012.

“Les fondamentaux sectoriels restent solides et les prix du brut élevés favorisent la poursuite de l‘investissement”, souligne l‘intermédiaire dans une note.

La banque a relevé ses objectifs de cours de 42,70 à 45,50 euros sur Total (TOTF.PA) (avec une opinion neutre), de 440 à 500 pence sur BP (BP.L) (neutre), de 2.250 à 2.350 pence sur Royal Dutch Shell (RDSa.L) (acheter), de 25 à 26 euros sur Repsol (REP.MC) (acheter) et de 17 à 18 euros sur ENI (ENI.MI) (neutre).

Natixis, qui avait abaissé en début d‘année sa recommandation sur le secteur de “surpondérer” à “performance en ligne”, a relevé ses hypothèses de prix du brent de 80 dollars/baril à 90 dlrs/baril sur 2011 et de 85 dlrs/baril à 95 dlrs/baril sur 2012, avec une parité euro/dollar stable sur la période, à 1,33 dollar.

“Nous avons relevé nos estimations de croissance bénéficiaire des sociétés du secteur pour tenir compte de ces nouveaux paramètres”, ajoute-t-il. La croissance des résultats, exprimée en dollars, ressort à 18,2% en 2011 et 10,5% en 2012 contre, respectivement, 9,3% et 13% précédemment, selon l‘intermédiaire, qui a relevé en conséquence de près de 7% en moyenne ses objectifs de cours.

L‘intermédiaire reste par ailleurs convaincu par les perspectives boursières du secteur des services pétroliers sur lequel il réitère son opinion de “surperformance”, notant l‘impact positif d‘un baril de pétrole proche des 100 dollars sur le secteur.

Le baril de Brent se traite actuellement autour de 98 dollars le baril LCOc1.

“Nous attendons encore une accélération des attributions de contrats en 2011 qui augmentera, dans un premier temps, les taux d‘utilisation des capacités et renforcera alors le pouvoir de négociation sur les prix. Ceci devrait se concrétiser par le gonflement des marges à partir de 2012 et au-delà”, écrit-elle dans une note de recherche obtenue sur le marché.

Natixis a relevé de 66 à 83 euros son objectif de cours sur Technip TECF.PA, l‘une de ses valeurs préférées du secteur et de 22 à 25,50 euros celui sur CGG Veritas (GEPH.PA), tout en abaissant son opinion sur Bourbon (GPBN.PA) d’“achat” à “neutre” avec un objectif de cours porté néanmoins de 36 à 37 euros.

Vers 11h35, l‘action Total cède 0,27% à 42,09 euros, Technip recule de 4,57% à 68,21 euros, CGG Veritas de 2,34% à 21,27 euros et Bourbon 2,73% à 32,37 euros.

Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below