December 15, 2010 / 1:10 PM / in 9 years

LEAD 1 Merkel est confiante sur l'adoption du MES

* Merkel : il faut davantage d’intégration politique

* Les leaders de l’UE vont adopter le nouveau MES /Merkel

* Merkel refuse à nouveau l’idée d’obligations européennes

* Olli Rehn appelle à une plus grande intégration dans la zone euro

BERLIN, 15 décembre (Reuters) - Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne approuveront le projet de création d’un ménanisme permanent de sauvetage pour la zone euro lors de leur sommet à Bruxelles jeudi et vendredi, a annoncé mercredi Angela Merkel.

Il s’agira, a précisé la chancelière allemande, de donner le feu vert à l’accord conclu le mois dernier par les ministres des Finances de la zone euro, qui se sont mis d’accord pour créer un Mécanisme européen de stabilité (MES) conçu pour remplacer l’actuel Fonds européen de stabilité financière (FESF) à partir de la mi-2013.

Dans un discours au Bundestag, Angela Merkel a mis l’accent sur l’engagement de Berlin à aider ses partenaires européens. Elle a toutefois à nouveau rejeté l’idée d’obligations communes aux pays de la zone euro, dites Eurobonds ou “E-Bonds”.

“Nous savons que l’euro est notre destin commun et l’Europe notre avenir commun”, a déclaré la chancelière allemande. “Personne en Europe ne sera abandonné. L’Europe réussira ensemble.”

Le sommet européen de jeudi et vendredi avalisera le plan chargé de remplacer par le MSE le fonds de 750 milliards d’euros mis en place par l’Union européenne et le Fonds monétaire international et qui expire fin juin 2013, a indiqué Angela Merkel.

“La déclaration des ministres des Finances de la zone euro du 28 novembre, qui a permis d’adopter les grandes lignes du nouveau mécanisme sera agréée par le Conseil européen”, a-t-elle déclaré.

“CREUSER L’INTEGRATION POLITIQUE”

Le chef du gouvernement allemand a aussi dit espérer que les modifications au Traité de l’Union européenne nécessaires à l’adoption du MES soient adoptées en mars.

Elles seront ensuite ratifiées par chaque pays de l’UE en 2012 pour mise en place l’année suivante.

“Il s’agit ici de creuser l’intégration politique et, en relation avec l’euro, avant tout une intégration plus profonde en matière de politique économique”, a lancé la chancelière.

“C’est pourquoi il est si important que nous parlions au sujet d’une intégration politique plus poussée au cours des mois à venir”, a ajouté Angela Merkel.

“Mais aussi que nous ne fassions pas l’erreur de considérer une collectivisation des risques - ce qui serait le cas avec des eurobonds - comme la solution, parce ce n’est pas la solution du tout”, a encore déclaré la chancellière.

“La solution, c’est plus harmonie et plus de compétitivité (...) parmi les Etat membres et particulièrement dans la zone euro.”

A Strasbourg, le commissaire européen chargé des Affaires économiques et monétaires Olli Rehn a estimé que les pays de la zone euro feraient bien de créer une véritable union économique et monétaire en se mettant d’accord rapidement, comme première étape, sur des mesures renforçant la discipline budgétaire et améliorant la coopération.

“Il est vraiment grand temps (...) de créer une réelle union économique en Europe pour achever la construction de l’intégration de la politique économique européenne”, a ajouté le commissaire qui s’exprimait devant le Parlement européen.

Il a ajouté que l’Espagne et le Portugal prenaient à son avis des mesures très convaincantes pour résoudre leurs problèmes de dette.

Graphiques zone euro:

r.reuters.com/hyb65p

Marcin Grajewski, Dave Graham et Brian Rohan, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below