December 8, 2010 / 7:13 PM / 9 years ago

Danone - L'Actimel ne réduit pas les diarrhées, selon l'UE

PARIS, 8 décembre (Reuters) - Les autorités européennes viennent d’infliger une déconvenue à Danone (DANO.PA) en l’empêchant de revendiquer les bienfaits de la boisson lactée Actimel pour la réduction du risque de diarrhées provoquées par une bactérie dans les milieux hospitaliers.

Dans un avis publié ce mercredi, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) juge insuffisants les éléments fournis par le premier fabricant mondial de yaourts à l’appui de sa demande.

L’Efsa était appelée à se prononcer sur le lien de causalité éventuel entre la consommation d’Actimel, l’un des produits vedettes de Danone, et la diminution du risque de diarrhée chez les personnes âgées provoquées par le Clostridium difficile. Cette bactérie peut entraîner des infections graves se manifestant par des diarrhées sévères chez les personnes hospitalisées.

“Le comité conclut que les preuves fournies ne sont pas suffisantes pour établir un lien de cause à effet entre la consommation d’Actimel et la réduction du risque de diarrhées sévères grâce à la diminution de la présence de la toxine C. difficile”, écrit l’Efsa, dans son avis.

Il s’agit d’un nouveau revers pour Danone qui a retiré en avril dernier ses demandes auprès de l’Efsa concernant cette fois les bienfaits supposés pour l’ensemble des consommateurs de ses produits Activia et Actimel en matière de santé.

Dans un communiqué, le groupe alimentaire a déclaré qu’il était en désaccord avec l’avis de l’Efsa qui, a-t-il souligné, “ne concerne pas les communications actuelles d’Actimel, destinées au grand public et à tous les consommateurs, ni bien entendu sa commercialisation.”

“Danone conteste cette opinion qui entre en contradiction avec les résultats d’un ensemble d’études cliniques dont la principale a fait l’objet d’une publication dans le British Medical Journal (...)”, déclare Emmanuel Faber, directeur général délégué de Danone, dans le communiqué.

Le premier fabricant mondial de yaourts a précisé qu’il transmettrait dans un délai de 30 jours “les arguments fondant sa position”.

En revanche, il n’a pas encore décidé s’il allait présenter un nouveau dossier sur les bienfaits pour le grand public d’Actimel et Activia, a dit à Reuters une porte-parole.

Le secteur alimentaire a de plus en plus recours à des arguments de santé pour promouvoir ses produits mais les autorités de régulation en Europe comme aux Etats-Unis ont depuis resserré leurs critères d’acceptation.

Activia, un yaourt censé aider la digestion, et Actimel, une boisson lactée censée renforcer les défenses immunitaires, ont compté ensemble pour 3,7 milliards d’euros dans les ventes de Danone en 2009, soit un quart du total. Quelque 36% des ventes d’Activia et 52% de celles d’Actimel sont réalisées dans l’Union européenne.

Les marques Activia, Actimel, Danonino et Danacol ont progressé plus rapidement que la moyenne de la division laitière l’an dernier.

Gwénaelle Barzic et Dominique Vidalon, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below