December 8, 2010 / 9:34 AM / 9 years ago

La santé budgétaire US pire que celle de l'UE/économiste chinois

PEKIN, 8 décembre (Reuters) - Le dollar semble à l’abri pour les six à douze prochains mois en raison de l’attention portée par les marchés à la zone euro mais la santé budgétaire des Etats-Unis est bien pire que celle de l’Union européenne, a estimé mercredi un conseiller économique de la Banque populaire de Chine.

Selon Li Daokui, les cours des obligations du Trésor américain et du dollar chuteront dès que la situation de la zone euro se sera stabilisée.

“Pour l’instant, l’attention des marchés est toujours sur l’Europe et elle ne se reportera pas sur les Etats-Unis avant six à douze mois”, a-t-il déclaré.

“Mais nous devons être bien conscients que la situation budgétaire des Etats-Unis est bien pire que celle de l’Europe. Dans un ou deux ans, quand les choses se seront stabilisées au niveau de la dette européenne, l’attention des marchés financiers se portera sans aucun doute sur les Etats-Unis. Alors, les obligations du Trésor et le dollar subiront une baisse considérable.”

La Chine est directement concernée par les performances du dollar. Sur les 2.640 milliards de dollars de réserves de change détenues par Pékin, les deux tiers sont effectivement investies en actifs en dollar américain, y compris des Treasuries.

Li Diaokui s’exprimait en marge d’une conférence financière. Il siège au comité de politique monétaire de la banque centrale, mais n’y exerce pas d’influence réelle sur la politique des taux et du yuan.

La croissance annuelle du produit intérieur brut (PIB) chinois dépassera 9,5% en 2011 et devrait rester au-dessus de 9% ces dix prochaines années, a-t-il également estimé.

Il juge en outre que les perspectives à long terme de croissance du PIB chinois seront étayées par les besoins en investissements dans les infrastructures. “Il existe en Chine une importante demande qui n’est pas satisfaite, et c’est la différence fondamentale entre la Chine d’aujourd’hui et le Japon de 1985”, a-t-il déclaré. Pékin devra en outre investir fortement dans les industries peu polluantes, ce qui soutiendra encore plus la croissance, selon Li Daokui, qui prévoit l’année prochaine une forte hausse du prix des matières premières, y compris le pétrole.

Interrogé sur l’opportunité d’une hausse des taux d’intérêt en Chine, il a répondu que la Banque populaire de Chine devait prendre des mesures pour protéger les dépôts bancaires.

Zhou Xin, Kevin Yao et Simon Rabinovitch, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below