December 6, 2010 / 4:27 PM / 9 years ago

Le budget d'austérité irlandais suspendu au vote de deux élus

DUBLIN, 6 décembre (Reuters) - Le plan d’aide de 85 milliards d’euros à l’Irlande est suspendu au vote de deux députés indépendants, l’un propriétaire de pub, l’autre ancien ministre impliqué dans un scandale.

Le Premier ministre irlandais, Brian Cowen, va tenter mardi de faire adopter par le parlement un budget d’austérité pour 2011, condition préalable à l’entrée en vigueur de l’accord conclu sous l’égide de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

La majorité parlementaire soutenant Cowen s’est réduite et elle dépend désormais du vote de ces deux élus indépendants, Jackie Healy-Rae et Michael Lowry.

Conscients du poids politique qu’ils viennent brusquement d’acquérir, Healy-Rae et Lowry se montrent très discrets sur leurs intentions et tentent de monnayer leur soutien au chef du gouvernement. En cas de mise en minorité, Brian Cowen se verrait dans l’obligation de convoquer des législatives anticipées.

Les conseillers du gouvernement qui viennent d’achever un épuisant marathon technique avec l’UE, le FMI et la Banque centrale européenne (BCE) doivent s’engager dans de nouvelles tractations.

Michael Lowry, ancien ministre qui démissionna en 1996 pour avoir bénéficié indûment de renovations dans sa résidence, exige une modification de la législation sur les jeux d’argent afin de permettre la création d’un casino dans sa circonscription de North Tipperary.

Vieux routier de la politique, Jackie Healy-Rae, 79 ans, demande pour sa part un hôpital de 40 lits à South Kerry et la construction d’une voie de contournement d’une localité.

Ancien membre du Fianna Fail de Cowen, qu’il quitta en 1997 quand le parti lui refusa l’investiture pour les législatives, Healy-Rae est une figure du comté rural de Kerry, propriétaire d’un supermarché et d’un pub.

Malgré les exigences des deux élus, le gouvernement irlandais se dit confiant dans l’adoption du projet de budget. Il compte notamment sur le fait que plusieurs élus de l’opposition se disent prêts à s’abstenir lors du vote afin de ne pas aggraver la crise politique. (Carmel Crimmins, Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below