November 2, 2010 / 6:00 PM / 9 years ago

USA - La SEC accuse un médecin français de délit d'initié

NEW YORK, 2 novembre (Reuters) - L’autorité de régulation des marchés américains, la SEC, a déposé une plainte pour délit d’initiés contre le médecin français Yves Benhamou, qu’elle accuse d’avoir divulgué des informations permettant à des fonds d’investissement d’éviter des pertes.

Les informations en question portaient sur des résultats négatifs lors des essais cliniques de l’Albuferon, un médicament contre l’hépatite des laboratoires Human Genome Sciences HGSI.O.

Selon la Securities and Exchange Commission (SEC), Yves Benhamou, alors membre d’un comité d’orientation sur les essais cliniques de l’Albuferon, a transmis ces informations à un gestionnaire de portefeuilles alors qu’elles n’étaient pas encore censées être publiées. A l’époque des faits, Yves Benhamou était chef de service de la recherche clinique en hépatologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris, 13e), où il travaille toujours.

Selon la SEC, six fonds d’investissement ont ensuite vendu l’ensemble de leurs six millions de titres Human Genome Sciences sur les conseils de ce gestionnaire.

Les résultats, rendus publics le 23 janvier 2008, ont entraîné une chute de 44% de l’action du laboratoire, qui aurait entraîné une perte cumulée de 30 millions de dollars pour les fonds d’investissement.

La plainte a été déposée auprès du tribunal de district de Manhattan.

Jonathan Stempel, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below