June 9, 2010 / 6:05 PM / 9 years ago

LEAD 1 Vers l'utilisation du Fonds de réserve des retraites ?

(Actualisé avec Jean-Marc Ayrault aux § 10 à 12)

PARIS, 9 juin (Reuters) - Le gouvernement réfléchit à l’opportunité d’utiliser le Fonds de réserve des retraites pour financer les déficits actuels des retraites, a déclaré mercredi le ministre du Travail, Eric Woerth, chargé de la réforme.

Doté de quelque 35 milliards d’euros, le FRR est censé prendre en charge une partie des dépenses des régimes de base du secteur privé à compter de 2020.

L’idée de le mettre à contribution dès maintenant pour faire face au bond des déficits lié à la crise économique a été immédiatement dénoncée par l’opposition de gauche.

Avec le FRR, “on a décidé qu’il fallait constituer des réserves pour essayer de limiter les déficits de dans 20 ans”, a dit Eric Woerth lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

“Sauf que les déficits, ils ont 20 ans d’avance et donc la question se pose aujourd’hui de l’utilisation du Fonds de réserve des retraites pour les déficits des retraites d’aujourd’hui”, a-t-il ajouté.

Selon Eric Woerth, “c’est une question normale et ceux qui ne veulent pas se la poser sont ceux qui ne veulent pas réformer les retraites”.

Le ministre du Travail doit dévoiler dans quelques jours, peut être dès le 15 juin, sa réforme qu’il compte présenter mi-juillet en conseil des ministres et en septembre au Parlement.

Le député socialiste Gaëtan Gorce a saisi l’occasion d’une autre question au gouvernement pour remarquer que “l’Assemblée a été informée d’une manière assez cavalière par M. le ministre du Travail que le Fonds de réserve des retraites allait servir à éponger les déficits”.

“Je crois que c’est une nouvelle intéressante mais grave dans la mesure où c’est l’épargne des Français, 35 milliards d’euros qui avaient été mis de côté”, a-t-il ajouté.

Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l’Assemblée, a qualifié l’utilisation du FRR “de racket des générations à venir”.

“Cette épargne qu’avait constituée le gouvernement Jospin, et que la droite a toujours refusée d’alimenter, visait à protéger les retraites de la prochaine génération en constituant une réserve de précaution pour les années 2020”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

“Sans aucun scrupule, le gouvernement a décidé de le piller pour boucher les déficits qu’il a lui-même creusés. Cette dilapidation est un scandale et une faute grave contre la jeunesse. Elle va exposer nos régimes de retraite à tous les soubresauts de la conjoncture économique”, a-t-il poursuivi.

Jean-Baptiste Vey, avec la contribution d'Emile Picy

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below