for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Chine - Honda conclut un accord avec les ouvriers de Foshan

FOSHAN, Chine, 4 juin (Reuters) - Honda 7267.T a annoncé vendredi avoir réglé le conflit social qui durait depuis près de trois semaines dans son usine de pièces automobiles de Foshan dans la région de Canton, ce qui va permettre au constructeur japonais de reprendre une pleine activité dans ses usines d'assemblage.

“Nous sommes parvenus à une décision et la production dans l’usine de pièces détachées et dans les usines automobiles va revenir à la normale”, a déclaré une porte-parole de Honda.

Les derniers partisans de la grève dans l’usine de Foshan, ont accepté la proposition originale de Honda d’augmentation de 366 yuans (44,65 euros) par mois du salaire d’embauche des ouvriers réguliers et “d’autres concessions” non précisées après des compromis de part et d’autre.

Selon un représentant syndical, Honda a accepté de donner 134 yuans supplémentaires par mois aux salariés.

L’accord va permettre la reprise de la production dans les quatre usines chinoises de Honda qui produisent les modèles Accord et autres Civic.

L’assemblage a repris vendredi sur les quatre sites Honda, les pièces détachées arrivant dans les usines pour la première fois depuis plus d’une semaine.

Cette grève inhabituellement longue chez Honda survient au moment où les sociétés étrangères en Chine sont affectées par une série de conflits

“Les salaires dans les usines de Honda sont bien trop bas”, estime Chen Wenkai, diredteur général de gasgoo.com, plate-forme chinoise en ligne d’échange de pièces automobiles.

“Ce genre de politique est dépassé, la jeune génération de travailleurs migrants n’est plus aussi docile que celle de ses parents.”

Alison Leung et Chang-Ran Kim, Danielle Rouquié pour le service français

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up