June 3, 2010 / 11:33 AM / in 9 years

CHRONOLOGIE de l'affaire Kerviel

PARIS, 3 juin (Reuters) - Le procès de Jérôme Kerviel, ancien trader de la Société générale (SOGN.PA) soupçonné d’avoir pris des positions non autorisées qui ont entraîné une perte record de 4,9 milliards d’euros, s’ouvre mardi 8 juin devant le tribunal correctionnel de Paris.

L’audience est prévue pour durer jusqu’au 25 juin.

Le jeune homme, âgé de 33 ans, est poursuivi pour “faux, usage de faux, abus de confiance et intrusion frauduleuse dans un système de traitement automatisé des données”. Il encourt jusqu’à cinq ans de prison et 375.000 euros d’amende.

Voici une chronologie des principaux événements liés à l’affaire Kerviel et à la Société générale depuis la révélation de la perte de trading, le 24 janvier 2008.

2010

* Le 5 mai, la Socgen réclame une “sanction exemplaire” contre Jérôme Kerviel et continue de rejeter l’entière responsabilité de la perte de 4,9 milliards sur son ex-trader.

* Le 2 mai, lors d’une interview à Reuters pour la parution de son livre “L’Engrenage. Mémoires d’un trader”, Jérôme Kerviel répète que la Socgen connaissait ses positions sur les marchés et assure qu’il n’a jamais usurpé d’identifiants informatiques.

* Le 18 février, la Société générale publie un bénéfice net de 678 millions d’euros pour l’exercice 2009. Sanctionné par le marché, le titre perd 7,20% à la Bourse de Paris.

* Le 13 janvier, toujours plombée par les actifs toxiques, la Socgen lance un second avertissement sur ses résultats en raison de nouvelles dépréciations et provisions du fait de la crise.

2009

* Le 23 novembre, les spéculations autour d’un rapprochement entre Socgen et Dexia repartent après des informations de presse évoquant un projet de fusion des deux établissements étudié par le gouvernement français.

* Le 26 octobre, Socgen et Crédit agricole démentent des informations de presse évoquant des discussions dans le cadre d’un projet de fusion entre les deux groupes.

* Le 31 août, les juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset décident de renvoyer Jérôme Kerviel devant le tribunal correctionnel.

* Le 6 août, soupçonné de délit d’initié par l’Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Mustier, à la tête de la banque de financement et d’investissement au moment de la perte de trading, démissionne de la Société générale.

* Le 7 mai, la Société générale surprend le marché en annonçant une perte de 278 millions d’euros au premier trimestre 2009 à la suite de lourdes dépréciations.

La banque sollicite dans la foulée une deuxième aide de 1,7 milliard d’euros de l’Etat français dans le cadre du plan de soutien au secteur bancaire.

* Le 6 mai, Frédéric Oudéa, le directeur général de la Socgen, est désigné pour succéder à Daniel Bouton. Frédéric Oudéa conserve en plus ses fonctions de DG.

* Le 29 avril, Daniel Bouton, le président de la Socgen, démissionne de ses fonctions pour mettre fin aux pressions et aux attaques dont il se dit victime depuis l’affaire Kerviel.

* Le 27 avril, la Société générale se trouve dans une nouvelle tourmente à la suite d’articles de presse évoquant des pertes potentielles de 5 à 10 milliards d’euros dans le portefeuille de l’une de ses filiales de gestion d’actifs. Malgré le démenti de la banque, des interrogations persistent sur l’ampleur des actifs toxiques de la Socgen.

* Le 20 mars, le monde politique et syndical s’indigne de l’octroi de stock options à quatre dirigeants de la Socgen, alors que l’établissement a reçu 1,7 milliard d’euros d’aide de l’Etat français.

2008

* Le 4 juillet, la Commission bancaire inflige un blâme et une amende de quatre millions d’euros à la Socgen en raison des carences du système de contrôle interne constatées dans le cadre de l’affaire Kerviel.

* Le 17 avril, Frédéric Oudéa est nommé directeur général de la Société générale, Daniel Bouton reste président malgré les pressions du gouvernement qui souhaite sa mise à l’écart.

* Le 8 février, après appel du parquet, la cour d’appel de Paris place Jérôme Kerviel en détention provisoire. Il sera libéré de prison le 18 mars sous contrôle judiciaire.

* Le 28 janvier, Jérôme Kerviel est mis en examen à l’issue de sa garde à vue. Il est laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

* Le 24 janvier, la Société générale crée la stupeur en annonçant une perte record de 4,9 milliards d’euros qu’elle impute au trader Jérôme Kerviel. La banque est contrainte de lancer d’urgence une augmentation de capital de 5,5 milliards d’euros pour rétablir sa solidité financière.

* LE POINT sur le procès Kerviel [ID:nLDE64R1OP]

Matthieu Protard et Thierry Lévêque, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below