December 29, 2009 / 1:51 PM / 10 years ago

Chili - Les salariés de la mine de Chuquicamata votent la grève

par Alonso Soto

MINE DE CHUQUICAMATA, Chili, 29 décembre (Reuters) - Les employés ont voté mardi en faveur d’une grève dans la mine géante chilienne de Chuquicamata, qui produit environ 4% du cuivre concentré mondial, attisant ainsi les craintes sur les approvisionnements qui font grimper les cours du métaux.

Les dirigeants syndicaux, qui s’attendaient à ce que les employés acceptent l’offre salariale du numéro un mondial de la production de cuivre, Codelco [CODE.UL], ont indiqué que les salariés syndiqués, soit le gros des effectifs, avaient rejeté cette proposition à une très faible majorité.

Victor Galleguillos, qui dirige l’un des trois syndicats qui ont négocié avec Codelco, a précisé: “si l’entreprise ne demande pas de médiation, la grève commencera le 31 décembre.”

Un responsable de Codelco a dit que l’entreprise réfléchirait à une médiation gouvernementale de cinq jours pour tenter de négocier un accord avant le début de la grève.

Il a cependant indiqué que la société était prête à faire face à une grève et qu’elle avait suffisamment de stocks pour répondre à ses engagements de livraisons.

Si Codelco opte pour la médiation mais ne parvient pas à trouver d’accord, alors la grève devrait vraisemblablement commencer début janvier.

Ce vote fait suite au début d’une grève illimitée lancée lundi par des employés syndiqués de la fonderie chilienne d’Altonorte, dont le propriétaire Xstrata XTA.L a réduit la production depuis près d’un mois pour réaliser des travaux d’entretien.

Si la grève se concrétise dans le complexe de Chuquicamata, il s’agira alors de la grève la plus importante des employés syndiqués de Coldelco depuis 1996.

LE CUIVRE A UN PLUS HAUT DE 15 MOIS

Ces mouvements interviennent quelques semaines seulement avant l’élection présidentielle du 17 janvier.

Les analystes ont prévenu que le Chili pourrait être confronté à davantage de conflits sociaux dans les mines si le leader de centre droit Sebastian Pinera, qui veut privatiser jusqu’à 20% de Codelco, est élu.

Sur la Bourse londonienne des métaux, le cuivre a atteint un pic de plus de 15 mois en raison des craintes liées à la grève dans la mine de Chuquicamata. A 13h17 GMT, la tonne de cuivre livrable à trois mois MCU3 se négociait encore à 7.260 dollars après avoir atteint 7.280 dollars.

Un analyste d’ANZ, Mark Pervan, a toutefois expliqué que l’évolution des cours du cuivre pouvait également résulter des mouvements du dollar et du dénouement de positions avant la fin de l’année.

avec Nick Trevethan à Singapour, version française Alexandre Boksenbaum-Granier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below