December 21, 2009 / 6:55 PM / in 10 years

La presse turque inquiète après l'assassinat d'un journaliste

ISTANBUL, 21 décembre (Reuters) - L’Association des journalistes turcs a exprimé lundi son inquiétude au sujet des conditions de travail de la presse dans le pays après l’assassinat du rédacteur en chef d’un journal régional.

Cihan Hayirsevener, rédacteur en chef du Güney Marmara’da Yasam, a été tué vendredi par un homme armé alors qu’il se rendait à pied à son travail à Bandirma, dans le nord-ouest de la Turquie.

“Les journalistes ne sont ni libres ni en sécurité”, a déclaré Zafer Atay, secrétaire général de l’association des journalistes.

Hayirsevener, qui avait reçu des menaces de mort après avoir enquêté sur une affaire de corruption, est le premier journaliste assassiné pour ses écrits en Turquie depuis Hrant Dink, un Turco-Arménien tué en 2007 par un ultranationaliste à Istanbul.

La liberté de la presse en Turquie est revenue au centre des préoccupations l’an dernier, sur fond de tensions entre le Premier ministre Tayyip Erdogan et le principal groupe de médias, Dogan Yayin, qui possède de nombreux journaux et la chaîne de télévision CNN Turk. (Alexandra Hudson, version française Clément Dossin)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below