for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Hypo Real pourrait sortir de son bilan E100 mds d'actifs /presse

FRANCFORT, 10 août (Reuters) - L'établissement de crédit immobilier allemand Hypo Real Estate HRXG.DE, dont l'Etat a pris le contrôle pour le sauver de la faillite, pourrait transférer à une "bad bank" pour au moins 100 milliards d'euros d'actifs, a déclaré son président du directoire, Axel Wieandt, dans un entretien au quotidien financier Handelsblatt.

Plus importante victime de la crise à ce jour dans le secteur financier allemand, Hypo Real a bénéficié de plus de 100 milliards d’euros de garanties financières, principalement de la part de l’Etat fédéral.

Le groupe est aujourd’hui engagé dans une importante restructuration qui devrait le voir recourir à une “bad bank”, un mécanisme permettant aux établissements financiers d’assainir leur bilan en transférant à des structures ad hoc leurs actifs les plus risqués.

“Des actifs représentant un montant à trois chiffres en milliards d’euros pourraient être transférés”, a dit Axel Wieandt à Handelsblatt, dans un entretien qui sera publié mardi.

Hypo Real cherche à ramener la taille de son bilan à 150 milliards d’euros environ, contre plus de 400 milliards, tout en se recentrant sur ses activités de refinancement pour le secteur public et l’immobilier commercial.

Un porte-parole du ministère allemand des Finances a déclaré n’avoir aucun commentaire à faire dans l’immédiat.

Le gouvernement a dû s’impliquer fortement dans le dossier Hypo Real ces derniers mois pour assurer la survie du groupe, qui est un acteur majeur du marché des “Pfandbriefe”, les obligations sécurisées allemandes.

Jonathan Gould et Edward Taylor, version française Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up