for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Huawei va céder ses smartphones Honor à un consortium

SHENZHEN, Chine (Reuters) - Huawei Technologies va céder sa division de smartphones à bas prix Honor à un consortium composé de plus d’une trentaine d’agents et distributeurs afin de tenter d’assurer la survie de Honor, ont déclaré mardi le géant chinois des télécoms et les entreprises impliquées dans l’acquisition.

Huawei Technologies va céder sa division de smartphones à bas prix Honor à un consortium composé de plus d'une trentaine d'agents et distributeurs, selon un communiqué commun signé par les entreprises impliquées dans l'acquisition. /Photo prise le 23 septembre 2020/REUTERS/Aly Song

Cette vente intervient après que les Etats-Unis ont renforcé les restrictions visant Huawei pour limiter encore davantage l’accès de celui-ci aux puces, accusant le groupe chinois de représenter une menace pour la sécurité nationale américaine - des accusations que Huawei rejette.

Le consortium a publié un communiqué pour annoncer l’acquisition de la division Honor, indiquant que l’opération serait effectuée via une nouvelle compagnie dénommée Shenzhen Zhixin New Information Technology.

Huawei ne conservera aucune participation dans la nouvelle compagnie Honor à l’issue de la vente, est-il précisé dans le communiqué des acquéreurs.

Le géant chinois des télécoms a déclaré pour sa part que ses services destinés aux consommateurs faisaient face à une “pression énorme” à cause du “manque de disponibilité répété d’éléments techniques” pour ses téléphones.

“Cette démarche a été effectuée par la chaîne industrielle de Honor afin d’assurer sa propre survie”, a dit Huawei dans un communiqué.

Le changement d’actionnaires n’affectera pas l’orientation du développement de Honor, est-il écrit dans les deux communiqués.

Aucun montant n’a été donné pour la transaction.

Des sources au fait du dossier ont déclaré que les restrictions imposées par Washington avaient contraint le deuxième fabriquant mondial de smartphones - derrière le sud-coréen Samsung Electronics - à se recentrer sur la téléphonie haut de gamme et les services aux entreprises.

Une source a dit que le gouvernement américain n’aurait aucun motif pour appliquer des restrictions à Honor une fois que l’entreprise aura rompu ses liens avec Huawei.

Reuters a rapporté la semaine dernière que Huawei était en discussions pour vendre sa division Honor à un consortium mené par le distributeur Digital China dans le cadre d’une opération évaluée à 100 milliards de yuans (12,9 milliards d’euros).

Une source a déclaré que Digital China ne faisait pas partie du groupe final d’acquéreurs.

David Kirton; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up