for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Société générale va supprimer environ 640 postes en France, sans départs contraints

PARIS (Reuters) - Société générale a confirmé lundi la suppression nette d’environ 640 postes en France qui concerneront ses activités de marché, de métiers titres et certaines directions centrales alors que le groupe bancaire doit faire face à un environnement compliqué par la crise du coronavirus.

Société générale a confirmé lundi la suppression nette d'environ 640 postes en France qui concerneront ses activités de marché, de métiers titres et certaines directions centrales alors que le groupe bancaire doit faire face à un environnement compliqué par la crise du coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Le groupe précise qu’il n’y aura pas de départs contraints.

“Dans le cadre de l’accord sur l’emploi signé en 2019, Société Générale maintiendra l’ensemble de ses engagements d’employeur responsable pour accompagner chaque collaborateur en favorisant les mobilités ou en ayant recours quand nécessaire à des départs volontaires”, a indiqué la banque dans un communiqué.

Les Echos avaient rapporté dimanche que Société générale allait annoncer la suppression d’environ 650 postes en France.

Confrontée à un environnement de taux bas et à un contexte économique dégradé, la banque prévoit de lancer plusieurs projets d’ajustements d’organisation afin d’améliorer sa rentabilité et de renforcer la digitalisation de ses activités.

Certains projets sont liés à la mise en oeuvre des adaptations décidées et annoncées début août pour réduire le profil de risque des activités de produits structurés crédit et actions, a précisé Société générale.

Ces projets concernent ainsi les activités de marché et les fonctions associées et contribueront à l’objectif de réduction des coûts de 450 millions d’euros d’ici 2022-2023.

Société générale prévoit aussi de réorganiser son activité de métier titres ainsi que les directions centrales des risques, de la conformité, des ressources humaines et de la communication.

A la Bourse de Paris, l’action Société générale grimpait de 3,01% à 13,474 euros lundi dans les premiers échanges, signant une des plus fortes du CAC 40.

La troisième banque française par la capitalisation boursière est parvenue à renouer avec les bénéfices au troisième trimestre avec le rebond du trading actions et une nette baisse de ses charges, après deux trimestres consécutifs de pertes.

Nicolas Delame et Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up