for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le compte Trump échappera aux avertissements de Twitter en janvier

(Reuters) - Le président américain sortant Donald Trump sera soumis aux mêmes règles de Twitter Inc que les autres utilisateurs lorsque le président élu Joe Biden prendra ses fonctions le 20 janvier, a confirmé la société cette semaine.

Jack Dorsey, co-fondateur et PDG de Twitter. Le président américain sortant Donald Trump sera soumis aux mêmes règles de Twitter Inc que les autres utilisateurs lorsque le président élu Joe Biden prendra ses fonctions le 20 janvier, a confirmé la société cette semaine. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Twitter accompagne d’avis d’”intérêt public” certains tweets de “leaders mondiaux” qui enfreignent les règles et qui seraient supprimés sans cet avertissement.

Des tweets similaires de candidats politiques et d’élus ou de représentants du gouvernement sont plutôt masqués et Twitter prend des mesures pour limiter leur portée.

La société a toutefois déclaré que ce traitement ne s’appliquait pas aux anciens titulaires de postes.

“Ce cadre politique s’applique aux dirigeants mondiaux actuels et aux candidats à un poste, et non aux citoyens privés lorsqu’ils n’occupent plus ces postes”, a déclaré un porte-parole de Twitter dans un communiqué.

Twitter a ajouté plusieurs avertissements et précisions aux tweets du compte @realDonaldTrump, nombre de messages du président ayant exprimé des allégations non fondées de fraude électorale depuis le suffrage de mardi.

La société avait d’abord caché l’un des tweets du président américain derrière une mention “d’intérêt public” au mois de mai lorsque Donald Trump avait enfreint les règles de la société visant à prévenir les messages prônant la violence.

Par ailleurs, selon les règles de Facebook Inc, il semble que les publications de Donald Trump ne seront plus exemptées de l’examen par les partenaires tiers de vérification des faits de la société après l’entrée en fonction de Joe Biden en janvier.

Selon le règlement en ligne de Facebook, la société définit les personnalités politiques - dont les publications sont exemptes de vérification des faits - comme des candidats à une élection, des titulaires de postes et de nombreux membres de leurs cabinets, ainsi que les partis politiques et leurs dirigeants.

Selon ces mêmes règles, “les anciens candidats ou anciens fonctionnaires continuent d’être couverts par (le) programme de vérification des faits par des tiers”.

Facebook n’a pas répondu aux questions de Reuters sur la manière dont il traiterait le compte de Donald Trump.

Version française Benjamin Mallet, édité par

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up