for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Les inégalités salariales femmes-hommes n'ont que peu diminué en Europe en 2020

Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes n'ont que faiblement diminué cette année en Europe, passant d'un écart de 14,5% en 2019 à 14,1% en 2020 selon les dernières données de la Commission européenne. /Photo prise le 17 août 2020/REUTERS/Gonzalo Fuentes

BRUXELLES (Reuters) - Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes n’ont que faiblement diminué cette année en Europe, passant d’un écart de 14,5% en 2019 à 14,1% en 2020 selon les dernières données de la Commission européenne.

“Le travail des femmes n’est pas reconnu à sa juste valeur. Dans l’ensemble de l’UE, les femmes gagnent encore en moyenne 86 cents là où les hommes gagnent un euro. Elles doivent donc travailler 51 jours de plus pour gagner autant que leurs collègues masculins”, estime la Commission.

Elle ajoute qu’au rythme actuel, il faudrait des décennies, voire des siècles, pour que le principe de l’égalité de rémunération inscrit dans les traités européens devienne réalité.

“La pandémie a exacerbé à la fois ces inégalités structurelles entre les hommes et les femmes et le risque de pauvreté”, prévient la Commission.

Selon l’exécutif européen, les femmes sont surreprésentées dans les emplois de première ligne faiblement rémunérés, où elles fournissent pourtant des services d’intérêt général essentiels. Elles occupent également de manière disproportionnée des emplois informels qui ne sont pas couverts par des systèmes de protection sociale.

La Commission européenne va proposer dans les prochaines semaines d’introduire des mesures contraignantes en matière de transparence salariale. Des salaires minimaux adéquats pourraient contribuer à réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, étant donné que davantage de femmes que d’hommes perçoivent un salaire minimal, estime la Commission.

En outre, elle a rappelé que 9 Européens sur 10 (hommes et femmes confondus) jugeaient inacceptable que les femmes soient moins bien payées que les hommes pour un même travail. Les salariés européens sont d’accord avec le principe de transparence salariale : 64% d’entre eux déclarent qu’ils sont favorables à la publication des salaires moyens par type d’emploi et par sexe dans leur entreprise.

Jan Strupczewski, version française Laura Marchioro, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up