for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Ericsson dépasse les attentes au 3ème trimestre grâce au déploiement de la 5G en Chine

Ericsson a publié mercredi un bénéfice trimestriel courant supérieur aux prévisions des analystes, soutenu par une hausse des marges et le déploiement de la 5G en Chine, et s'est déclaré plus confiant sur ses chances d'atteindre ses objectifs financiers annuels. /Photo d'archives/REUTERS/Olof Swahnberg

(Reuters) - Ericsson a publié mercredi un bénéfice trimestriel courant supérieur aux prévisions des analystes, soutenu par une hausse des marges et le déploiement de la 5G en Chine, et s’est déclaré plus confiant sur ses chances d’atteindre ses objectifs financiers annuels.

L’accélération du déploiement de la cinquième génération de téléphonie mobile (5G) et les pressions américaines visant à bannir la société chinoise Huawei en Europe ont permis à Ericsson de remporter 112 contrats commerciaux pour équiper des réseaux 5G.

L’équipementier des télécoms mobiles suédois a fait état d’un bénéfice d’exploitation ajusté au titre du troisième trimestre de 9 milliards de couronnes (871 millions d’euros) contre 6,5 milliards un an auparavant.

La prévision moyenne des analystes ressortait à 6,98 milliards de couronnes, selon Refinitiv.

Le chiffre d’affaires trimestriel a augmenté de 1% pour atteindre 57,5 milliards de couronnes et la marge brute, hors charges de restructuration, s’est établie à 43,2% contre 37,8% un an plus tôt.

Le groupe a expliqué dans un communiqué que les contrats remportés en Chine étaient la principale raison de cette hausse des bénéfices au troisième trimestre, et que ceux-ci devraient encore s’améliorer.

Contrairement à son rival Nokia, Ericsson a remporté des contrats auprès des trois principaux opérateurs télécoms en Chine pour leur fournir des équipements radio pour leurs réseaux 5G.

Toutefois, la décision du gouvernement suédois de bannir les équipements des entreprises chinoise Huawei et ZTE de son réseau 5G pourrait provoquer des représailles de la part de la Chine et pénaliser à terme Ericsson.

Supantha Mukherjee et Helena Soderpalm, version française Laura Marchioro, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up