for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Roche, soutenu par la division diagnostics, confirme ses prévisions pour 2020

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a confirmé jeudi ses prévisions de résultats annuels pour 2020 après un troisième trimestre marqué par un chiffre d'affaires record pour la division diagnostics, qui a compensé la baisse des ventes de médicaments. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

ZURICH (Reuters) - Le groupe pharmaceutique suisse Roche a confirmé jeudi ses prévisions de résultats annuels pour 2020 après un troisième trimestre marqué par un chiffre d’affaires record pour la division diagnostics, qui a compensé la baisse des ventes de médicaments.

Les ventes de l’activité de diagnostics, qui propose notamment des tests de dépistage du nouveau coronavirus, ont augmenté de 2% à 9,7 milliards de francs suisses (9,05 milliards d’euros), malgré la vigueur de la monnaie suisse qui a impacté le chiffre d’affaires du groupe aux Etats-Unis et en Europe.

Les ventes de la division médicaments ont elles reculé de 1% à 34,3 milliards de francs, les anticancéreux Avastin, Herceptin et Rituxan étant désormais concurrencés par des biosimilaires. Roche n’a en outre compensé que partiellement ses médicaments dont les brevets ont expiré par de nouveaux traitements.

A la Bourse de Zurich, l’action Roche reculait de 3,22% à 309,25 francs vers 9H00 GMT.

“Après la baisse liée à la pandémie au deuxième trimestre, les ventes se sont stabilisées au troisième trimestre à la faveur de la poursuite de la forte demande pour nos nouveaux médicaments et tests COVID-19”, a souligné le directeur général Severin Schwan, cité dans un communiqué.

“Sur la base de notre évaluation actuelle, nous confirmons les perspectives pour l’ensemble de l’année”, a-t-il ajouté.

Roche prévoit une croissance comprise entre 0% et 5% de ses ventes à taux de change constant en 2020. La progression du bénéfice annuel est attendu globalement dans le même ordre de grandeur.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Roche a reculé de 5% à 44 milliards de francs, pénalisé notamment par la vigueur de la monnaie suisse. Hors effets de change, il est ressorti en hausse de 1%.

John Miller; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up