for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'Espagne prévoit une contraction plus forte que prévu du PIB en 2020

À Madrid. Le gouvernement de Madrid s'attend à une contraction plus importante que prévu précédemment de l'économie espagnole cette année avant toutefois un rebond plus net qu'anticipé en 2021 et un retour possible à un niveau d'avant-crise en 2022. /Photo prise le 31 juillet 2020/REUTERS/Javier Barbancho

MADRID (Reuters) - Le gouvernement de Madrid s’attend à une contraction plus importante que prévu précédemment de l’économie espagnole cette année avant toutefois un rebond plus net qu’anticipé en 2021 et un retour possible à un niveau d’avant-crise en 2022.

La ministre de l’Economie, Nadia Calvino, a déclaré mardi lors d’une conférence de presse que le gouvernement prévoyait désormais une contraction du 11,2% du produit intérieur brut (PIB) en 2020 contre un recul de 9,2% estimé en mai.

Le PIB devrait rebondir de 7,2% en 2021, un chiffre plus élevé que la précédente prévision de 6,8%. La croissance espagnole pourrait même atteindre 9,2% l’an prochain grâce au fonds de relance de l’Union européenne.

Selon le gouvernement, le déficit public devrait également se creuser un peu plus que prévu cette année, à 11,3% du PIB, avant de redescendre à 7,7% en 2021.

Le taux de chômage devrait atteindre 17,1% cette année et 16,9% en 2021, des chiffres qui traduisent une amélioration par rapport aux prévisions précédentes.

Nadia Calvino a ajouté que le gouvernement espagnol comptait émettre moins de dette que prévu cette année.

Nathan Allen, Belen Carreno, Inti Landauro, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up