for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

GESTION-NN IP préfère le crédit aux actions

PARIS, 5 octobre (Reuters) - L’accélération de la pandémie de coronavirus, en particulier en Europe, et la montée des incertitudes politiques avec d’une part les difficiles négociations entre Londres et Bruxelles sur l’après-Brexit et d’autre part l’approche de l’élection présidentielle américaine invitent à faire une pause sur les actions et à préférer le crédit, dit-on chez NN Investment Partners.

La société de gestion dégrade temporairement son exposition aux actions à “neutre” contre “surpondérer” mais maintient une vue positive sur les obligations d’entreprises et les matières premières, lit-on dans une note publiée lundi.

Le crédit offre du rendement dans un environnement qui reste marqué par les politiques très accommodantes des banques centrales, selon la société de gestion.

Les matières premières, très cycliques, et les métaux précieux devraient bénéficier pour leur part de la nouvelle stratégie de la Réserve fédérale, qui a adopté fin août un objectif d’inflation plus flexible, toujours selon NN IP.

La société de gestion dit maintenir, à plus long terme, un regard positif sur les actifs risqués.

“Les marchés ont tendance à monter une fois que l’incertitude politique retombe, quelle que soit l’issue, et à s’adapter au nouvel environnement”, lit-on dans la note.

Les trois prochains mois pourraient apporter en outre des résultats positifs sur les vaccins contre le coronavirus actuellement en phase d’essais cliniques, poursuit NN IP.

“C’est un point d’inflexion pour les marchés parce que cela déterminera si nous pouvons revenir à une relative normalité”, lit-on dans la note. “En attendant, les décideurs monétaires devront faire le gros du travail.”

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up