for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Japon-Les industriels moins pessimistes alors que l'impact de la crise se dissipe

TOKYO, 1er octobre (Reuters) - La confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s’est améliorée au troisième trimestre après avoir chuté sur la période avril-juin à un plus bas en 11 ans, montre l’enquête “tankan” de la banque du Japon (BoJ) publiée mercredi, un signe que l’économie se remet progressivement de l’impact de la crise sanitaire.

Il s’agit d’un motif d’espoir pour l’administration du nouveau Premier ministre, Yoshihide Suga, qui a fait de la relance économique post-coronavirus une priorité en promettant de poursuivre la politique de soutien de son prédécesseur Shinzo Abe.

D’après l’enquête de la BoJ, l’indice du sentiment des grandes entreprises du secteur manufacturier s’est établi à -27 en septembre, contre -34 trois mois plus tôt qui marquait un plus bas inédit depuis la crise financière de 2009.

Si les analystes interrogés par Reuters anticipaient un indice de -23, les données montrent tout de même les premiers signes d’amélioration en onze trimestres.

L’indice mesurant la confiance des grandes entreprises non-manufacturières est lui aussi remonté, à -12, contre -17 lors de la précédente enquête.

Les grandes entreprises des deux secteurs s’attendent à ce que les conditions s’améliorent au cours du quatrième trimestre, selon les résultats de l’enquête de la BoJ.

La banque centrale a maintenu sa politique monétaire inchangée ces derniers mois, après avoir renforcé en mars et avril ses mesures de soutien afin de compenser l’impact de la pandémie de coronavirus. (Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto; version française Jean Terzian)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up