for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Près de 2.000 milliards de dollars de fusions-acquisitions cette année, la tech en tête

Les opérations de fusions-acquisitions (M&A) dans le monde depuis le début de l'année s'approchent de la barre des 2.000 milliards de dollars (1.682 milliards d'euros), le secteur technologique représentant environ un cinquième de ce total, montrent des données compilées par Refinitiv. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

(Reuters) - Les opérations de fusions-acquisitions (M&A) dans le monde depuis le début de l’année s’approchent de la barre des 2.000 milliards de dollars (1.682 milliards d’euros), le secteur technologique représentant environ un cinquième de ce total, montrent des données compilées par Refinitiv.

Dernière transaction notable en date, le fabricant américain de cartes graphiques Nvidia va racheter le concepteur britannique de puces Arm Holdings au conglomérat japonais SoftBank pour un montant pouvant atteindre 40 milliards de dollars (33,8 milliards d’euros), ont annoncé les deux groupes lundi.

Toujours dans le secteur technologique, l’opérateur télécoms américain Verizon devrait débourser 6,25 milliards de dollars pour mettre la main sur son concurrent Tracfone, filiale du groupe mexicain América Móvil.

Dans la santé, le laboratoire pharmaceutique américain Gilead Sciences va racheter son compatriote spécialisé dans la biotechnologie Immunomedics dans le cadre d’une opération à 21 milliards de dollars destinée à renforcer son portefeuille d’activités dans l’oncologie.

Les opérations de M&A ont tendance à s’accélérer après une période de ralentissement économique, mais celles annoncées depuis le début de l’année représentent déjà un total de 1.970 milliards de dollars, contre 1.260 milliards et 1.600 milliards à la même période en 2009 et 2010, au sortir de la crise financière de 2008, selon Refinitiv.

“A la sortie de la récession, il y a généralement un peu de rattrapage à réaliser et le coût du capital a tendance à être bon marché”, commente Graham Secker, stratège en actions européennes chez Morgan Stanley.

Selon Refinitiv, les fusions menées depuis le début de l’année par les entreprises relevant du secteur technologique représentent 351,4 milliards de dollars, soit 17,8% du total, le niveau le plus élevé depuis le boom des valeurs internet en 2000. Dans les services financiers, les transactions ont atteint 283,8 milliards de dollars, soit 14% du total.

Le secteur technologique domine non seulement en valeur mais aussi en volume avec 5.966 projets annoncés depuis le début de l’année sur un total d’un peu plus de 30.000, reflet de l’impact de la crise du coronavirus, qui a notamment accéléré le télétravail, les cours à distance, les consultations médicales en ligne et le commerce électronique.

Sujata Rao; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up