for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

La Fed devrait préciser mercredi sa nouvelle stratégie-Allianz GI

PARIS, 14 septembre (Reuters) - La Réserve fédérale américaine devrait mettre à profit sa réunion de politique monétaire de rentrée pour préciser sa nouvelle stratégie visant à ramener les Etats-Unis au plein emploi et à favoriser la remontée de l’inflation, dit-on chez Allianz Global Investors.

Cette nouvelle approche, exposée le 27 août dernier, prévoit que la banque centrale américaine visera une inflation de 2% en moyenne sur la durée, si besoin en laissant filer pendant “un certain temps” les prix à la hausse pour compenser des périodes d’inflation inférieure à l’objectif.

La Fed devrait aussi s’engager à faire en sorte que les Etats-Unis ne s’éloignent pas d’un “objectif large et inclusif” d’emploi maximal, une expression qui fait référence à l’égalité raciale et à son rôle dans la croissance économique.

“Dans un contexte macroéconomique post-confinement de chômage élevé, d’inflation très modérée et de taux aux planchers, il est évident que cette nouvelle approche n’aura pas d’influence à court terme et n’apportera pas de soutien supplémentaire à l’économie américaine”, commente Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires pour Allianz GI, dans une note publiée lundi. “Il sera toutefois intéressant d’écouter la Fed livrer son analyse de ces nouveaux critères et apporter des précisions sur cette nouvelle approche, qui ne sera mise en œuvre que sur le moyen ou long terme” ajoute-t-il.

“Les marchés seront particulièrement attentifs à la tolérance de la Fed par rapport à un dérapage de l’inflation au-delà de 2%, avec deux interrogations principales: quelle sera réellement sa latitude ? S’agira-t-il d’un niveau maximum d’inflation ou d’une dynamique d’inflation ?”

Il ne devait pas y avoir de nouvelles mesures de politique monétaire dans les annonces que fera mercredi la Fed mais l’institution devrait, selon Franck Dixmier, réaffirmer son soutien à l’économie américaine face aux incertitudes concernant l’évolution de la situation sanitaire et l’absence d’accord sur un nouveau plan de relance. (Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up