for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Afghanistan: Kaboul et les taliban entament des négociations à Doha

DOHA (Reuters) - Les talibans et le gouvernement afghan ont entamé samedi des négociations directes à Doha, au Qatar, pour tenter de mettre fin à un conflit de près de vingt ans qui a ravagé le pays et fait des dizaines de milliers de morts.

Les talibans et le gouvernement afghan ont entamé samedi des négociations directes à Doha, au Qatar, pour tenter de mettre fin à un conflit de près de vingt ans qui a ravagé le pays et fait des dizaines de milliers de morts. /Photo prise le 12 septembre 2020/REUTERS/Ibraheem al Omari

“Le choix de votre système politique vous appartient”, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo aux deux parties, lors de la cérémonie d’ouverture.

Ces discussions s’ouvrent au lendemain du 19e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, qui ont justifié l’intervention militaire en Afghanistan, théâtre du plus long conflit armé de l’histoire américaine.

Les représentants du gouvernement afghan et des talibans se sont rencontrés après la cérémonie d’ouverture pour définir les modalités de leurs discussions, a-t-on appris de sources officielles.

“L’une des préoccupations les plus importantes des gens est la réduction significative de la violence (...) et aussi l’instauration d’un cessez-le-feu permanent”, a déclaré à Reuters le Dr. Abdullah Abdullah, président du Haut Conseil pour la réconciliation nationale, ajoutant que ce serait l’une des premières questions abordées par les négociateurs, dimanche.

Le mollah Baradar Akhund, chef des taliban, a souhaité pour sa part la mise sur pied d’”un régime islamique dans lequel toutes les tribus et ethnies du pays se retrouveraient sans aucune discrimination et vivraient leur vie dans l’amour et la fraternité”.

“Les négociations peuvent être difficiles mais elles doivent patiemment avancer”, a-t-il ajouté.

L’aide financière des Etats-Unis, a averti Mike Pompeo, dépendra “des choix et de la conduite” de la milice islamiste.

PAS DE CHÈQUE EN BLANC

La prévention du terrorisme est la condition principale, mais le respect des droits des minorités et des femmes sera également pris en compte, a souligné l’émissaire américain Zalmay Khalilzad, ajoutant qu’il n’y aura pas de “chèque en blanc”.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères français a déclaré que Paris était prêt à apporter son appui au processus de paix.

“La France sera (...) très attentive à ce que ce processus soit inclusif, assure une participation effective des femmes et garantisse les institutions républicaines ainsi que les acquis démocratiques et en matière de droits de l’Homme depuis 2001”, a ajouté le Quai d’Orsay dans un communiqué.

Si ces négociations sont déjà un succès, le chemin vers la paix reste encore long et tortueux, estiment les observateurs.

“Les négociations devront aborder une série de profondes questions sur le type de pays que les Afghans souhaitent”, a souligné Deborah Lyons, représentante spéciale des Nations unies pour l’Afghanistan, au Conseil de sécurité, ce mois-ci.

La pression est forte de la part de l’administration américaine. En campagne pour sa réélection le 3 novembre prochain, Donald Trump entend bien tenir sa promesse de rapatrier la majeure partie des troupes américaines déployées en Afghanistan.

Les Etats-Unis ont conclu en février un accord avec les taliban qui prévoyait le retrait dans les 14 mois du contingent américain et l’ouverture de discussions entre Kaboul et la milice islamiste, mais des divergences sur l’échange de prisonniers préalable à ces pourparlers ont retardé leur ouverture. Un accord a finalement été conclu cette semaine.

Depuis 2001, plus de 2.300 soldats américains et environ 450 britanniques ont été tués en Afghanistan.

Rédactions de Kaboul, d’Islamabad et de Dubaï; version française Camille Raynaud, Jean-Michel Bélot et Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up