for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Worldline a proposé des concessions à Bruxelles sur l'achat d'Ingenico

Worldline a proposé des concessions à la Commission européenne pour répondre à ses inquiétudes en matière de concurrence au sujet de son projet d'acquisition de son rival Ingenico, selon un document de l'exécutif européen déposé jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

BRUXELLES (Reuters) - Worldline a proposé des concessions à la Commission européenne pour répondre à ses inquiétudes en matière de concurrence au sujet de son projet d’acquisition de son rival Ingenico, selon un document de l’exécutif européen déposé jeudi.

La Commission se prononcera d’ici le 30 septembre sur le projet, repoussant une date limite initialement fixée au 16 septembre, indique également ce document.

Worldline, qui a lancé une offre à 7,8 milliards d’euros sur Ingenico, entend créer un leader européen des paiements électroniques, un secteur en plein essor qui aiguise l’appétit des géants du numérique et connaît déjà un mouvement de consolidation aux Etats-Unis. Reuters révélait lundi que l’entreprise française pourrait devoir faire des concessions.

Dans un communiqué publié à la suite de l’annonce de la Commission, le groupe de services de paiement précise que “les remèdes envisagés pour un nombre réduit de pays, du fait de la très grande complémentarité des deux groupes, sont limités et cohérents avec les estimations initiales en termes de chiffre d’affaires”.

Worldline dit que son offre sur Ingenico, sous réserve de l’approbation de la Commission européenne, sera clôturée vers le 15 octobre, conformément au calendrier indiqué précédemment.

Foo Yun Chee; version française Bertrand Boucey, Henri-Pierre André et Claude Chendjou

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up