for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

LVMH évoque un abandon du projet d'acquisition de Tiffany

PARIS, 9 septembre (Reuters) - LVMH a évoqué mercredi un abandon du projet d’acquisition de Tiffany en raison d’une menace américaine de taxes sur des produits français et de la demande du joaillier américain lui-même d’un report de l’opération, estimée à 16,2 milliards de dollars (13,8 milliards d’euros).

Le conseil d’administration de LVMH a “pris connaissance d’une lettre du ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères qui, en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis, demande au groupe LVMH de différer l’acquisition de Tiffany au-delà du 6 janvier 2021”, déclare le géant français du luxe dans un communiqué.

“Le conseil a également pris note de la demande de Tiffany de repousser le délai limite de réalisation de l’accord du 24 novembre 2020 au 31 décembre 2020”, ajoute-t-il.

“Compte tenu de ces éléments, et connaissance prise des premières analyses juridiques menées par les conseils et les équipes de LVMH, le conseil d’administration a (...) acté, qu’en l’état, le groupe LVMH ne serait donc pas en mesure de réaliser l’opération d’acquisition de la société Tiffany.” (Sarah White, Nicolas Delame et Bertrand Boucey)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up