for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les syndicats de Suez se mobilisent contre le projet de Veolia

Près de 200 salariés se sont réunis mardi matin devant le siège de Suez à La Défense pour exprimer leur opposition au projet d'acquisition du groupe porté par Veolia, dont les syndicats estiment qu'il se traduirait par un démantèlement et des pertes d'emplois. /Photo prise le 8 septembre 2020/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Près de 200 salariés se sont réunis mardi matin devant le siège de Suez à La Défense pour exprimer leur opposition au projet d’acquisition du groupe porté par Veolia, dont les syndicats estiment qu’il se traduirait par un démantèlement et des pertes d’emplois.

“Danger Veolia + Engie = Mort de Suez Eau France = Fin de concurrence = Explosion du prix de l’eau !”, pouvait-on lire sur une pancarte brandie dans le regroupement de salariés, dont certains affichaient en outre le message “#AlwaysSuez”.

Veolia a proposé fin août de racheter l’essentiel de la participation d’Engie dans Suez (29,9% sur un total de 32%) pour 15,50 euros par action, soit un montant de 2,9 milliards d’euros, avant de lancer une offre sur le reste du capital de son rival afin de bâtir avec lui un “grand champion mondial français de la transformation écologique”.

Suez se montre toutefois hostile à un rapprochement avec Veolia, son directeur général Bertrand Camus jugeant le projet “aberrant pour Suez et funeste pour la France”, tandis que les syndicats du groupe, CGT et CFDT en tête, ont appelé les salariés de Suez à se mobiliser mardi contre l’opération.

Le projet de Veolia présente des atouts mais le prix proposé est insuffisant et un dialogue doit s’instaurer entre Veolia et sa cible, a pour sa part estimé ces derniers jours le président du conseil d’Engie, Jean-Pierre Clamadieu.

Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a en outre indiqué dimanche que l’Etat français, qui détient 23,6% du capital d’Engie, examinerait avec la “même équité” toute offre sur Suez, que ce soit celle de Veolia ou toute autre proposition concurrente qui pourrait survenir.

Gonzalo Fuentes et Benjamin Mallet, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up