for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

AirAsia veut lever 602 millions de dollars, évalue ses opérations au Japon

AirAsia souhaite lever jusqu'à 509 millions d'euros (602 million de dollars) d'ici la fin de l'année et revoit ses activités au Japon, a annoncé lundi son directeur général Tony Fernandes (photo). /Photo prise le 7 septembre 2020/REUTERS/Lim Huey Teng

KUALA LUMPUR (Reuters) - AirAsia souhaite lever jusqu’à 509 millions d’euros (602 million de dollars) d’ici la fin de l’année et revoit ses activités au Japon dans le but de limiter l’impact de la crise du coronavirus, a annoncé lundi son directeur général.

AirAsia, principale compagnie aérienne low-cost de Malaisie, pourrait lever jusqu’à 305 millions d’euros (361 million de dollars) grâce à des prêts bancaires et 204 millions d’euros auprès des investisseurs, a déclaré le directeur général, Tony Fernandes, pour qui les négociations “avancent plutôt bien”.

Le groupe est également en train d’évaluer ses activités au Japon, sa plus petite succursale à l’étranger, tandis qu’elle tente de renforcer sa position dans les pays de l’Asean.

“Si cela signifie un jour l’arrêt de nos opérations en Inde et au Japon, qu’il en soit ainsi”.

La compagnie a annoncé par ailleurs avoir engagé des discussions avec Airbus afin de restructurer son carnet de commandes.

“Nous sommes un client d’Airbus depuis très, très longtemps. Alors nous allons être professionnels et parvenir à une situation satisfaisante pour les deux parties”, a-t-il dit.

“Je ne pense pas que beaucoup de compagnies aériennes vont commander de nouveaux avions dans les prochaines années. AirAsia en fait partie.”

Avec la contribution de Jamie Freed, version française Olivier Cherfan, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up