for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Le Royaume-Uni débloque 500 millions de livres pour accélérer les tests

La Grande-Bretagne va débloquer 500 millions de livres (562 millions d'euros) pour permettre des tests de dépistage du coronavirus plus rapides et plus efficaces. Le ministre de la Santé, Matt Hancock (photo), a déclaré que le nouveau système permettrait un dépistage massif, ce qui, a-t-il souligné, est essentiel pour recouvrer les libertés mises en berne par des mois de restrictions liées au COVID-19. /Photo prise le 21 mai 2020/REUTERS/John Sibley

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne va débloquer 500 millions de livres (562 millions d’euros) pour permettre des tests de dépistage du coronavirus plus rapides et plus efficaces, a annoncé jeudi le ministère de la Santé, alors que la gestion de la pandémie par le gouvernement est vivement critiquée par l’opposition et une partie du corps médical.

Le ministre de la Santé, Matt Hancock, a déclaré que le nouveau système permettrait un dépistage massif, ce qui, a-t-il souligné, est essentiel pour recouvrer les libertés mises en berne par des mois de restrictions liées au COVID-19.

“Je veux résoudre le problème en faisant tester la prochaine génération à une échelle radicalement plus importante. On ne peut pas faire cela très facilement avec la technologie actuelle”, a-t-il déclaré à la BBC.

Interrogé sur la disponibilité des nouveaux tests pour tous, Matt Hancock a répondu: “Au cours des semaines et des mois à venir. Nous commençons le déploiement aujourd’hui.”

L’enveloppe de 500 millions de livres sera utilisée pour étendre les tests salivaires et pour financer un nouveau test de 20 minutes dans le sud de l’Angleterre.

A Salford, dans le nord-ouest de l’Angleterre, une expérimentation sera menée pour déterminer les bénéfices d’un test généralisé des individus, qu’ils présentent ou non des symptômes.

Actuellement seules les personnes présentant des symptômes peuvent être testées, à l’exception des professionnels de santé.

Alistair Smout, Kate Holton et William Schomberg; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up