for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Europe/PMI-Le rebond a perdu de sa vigueur en août avec les services

(Actualisé avec le PMI britannique)

PARIS, 3 septembre (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat du secteur des services en Europe:

* ZONE EURO - LA REPRISE A PERDU UN PEU D’ÉLAN EN AOÛT

LONDRES - Le rebond de l’activité économique de la zone euro s’est atténué en août, le secteur des services revenant pratiquement à l’arrêt, montrent les résultats définitifs des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI composite, qui rassemble les services et l’industrie manufacturière et qui est considéré comme un bon baromètre de l’évolution de l’activité globale, est retombé à 51,9 après 54,9 en juillet. Il dépasse toutefois la première estimation publiée le 21 août, qui le donnait à 51,6.

Le PMI des services a reculé à 50,5 après 54,7 alors que l’estimation “flash” l’avait donné à 50,1.

“Les entreprises du secteur des services dans la zone euro ont vu leur activité revenir pratiquement au point mort en août, ce qui alimente les craintes de voir le rebond post-confinement commencer à se dissiper sur fond de maintien des restrictions liées à la distanciation sociale pour cause de COVID-19”, commente Chris Williamson, chef économiste d’IHS Markit.

“Les derniers chiffres envoient un signal décevant qui suggère que le rebond a perdu pratiquement tout son élan.”

* ALLEMAGNE-LA REPRISE MOINS VIGOUREUSE EN AOÛT

BERLIN - La reprise de l’activité dans le secteur des services en Allemagne a perdu de sa vigueur en août, ce qui a freiné le rebond de l’ensemble du secteur privé dans la première économie d’Europe.

L’indice PMI calculé sur la base de l’enquête d’IHS Markit auprès des directeurs d’achats du secteur des services a reculé à 52,5 en août contre 55,6 en juillet, ce qui marquait un plus haut de 13 mois.

Cet indicateur définitif est toutefois supérieur à l’estimation “flash”, qui était de 50,8, et ressort pour le deuxième mois d’affilée au-delà du seuil de 50 séparant une contraction d’une croissance de l’activité.

L’indice PMI composite, qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services, a reculé à 54,4 le mois dernier contre 55,3 en juillet et 53,7 en première estimation.

Pour Phil Smith, économiste chez IHS Markit, ces données montrent que les progrès économiques réalisés en août n’ont été que progressifs et principalement tirés par la demande intérieure, elle-même affaiblie par les pertes d’emplois durant la pandémie.

“Toutefois, le tableau sur le front de l’emploi commence à être un peu plus encourageant, avec quelques signes d’embauche dans le secteur des services accompagnés d’un moindre nombre de licenciements dans le secteur manufacturier”, a-t-il ajouté.

* FRANCE - L’ACTIVITÉ DANS LES SERVICES A RALENTI EN AOÛT

PARIS - La croissance de l’activité du secteur des services en France a ralenti en août par rapport à juillet, en raison notamment d’une stagnation des nouvelles commandes dans un contexte économique qui reste perturbé par la pandémie de coronavirus.

L’indice PMI des services a reculé à 51,5 en août contre 57,3 en juillet et une estimation “flash” à 51,9.

Le PMI composite, qui regroupe les secteurs manufacturier et des services, a reculé à 51,6 le mois dernier contre 57,3 en juillet et 51,7 donné en première estimation.

“Les dernières données de l’enquête PMI sont décevantes après la forte hausse de l’activité du secteur privé observée en juillet, qui avait fait naître l’espoir que l’économie française puisse connaître une reprise rapide vers les niveaux de production d’avant le coronavirus”, a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

“Ces espoirs ont été déçus et il est plus probable que le mois de juillet ait été un choc temporaire provoqué par une augmentation marquée du nombre de réouvertures d’entreprises”, a-t-il déclaré.

* GB-LES DESTRUCTIONS D’EMPLOIS SE SONT ACCÉLÉRÉES EN AOÛT

LONDRES - Le rythme des suppressions d’emplois dans les entreprises britanniques s’est accéléré en août en dépit d’un rebond de la demande, ce qui n’est pas pour rassurer avant l’arrêt programmé fin octobre du programme d’indemnisation du chômage partiel mis en place par le gouvernement.

L’indice PMI composite calculé sur la base de l’enquête d’IHS Markit/CIPS auprès des directeurs d’achats des secteur des services et manufacturier a progressé à un plus haut de six ans à 59,1 le mois dernier, contre 57,0 en juillet.

Il ressort toutefois en-dessous de l’estimation “flash” qui l’avait donné à 60,3.

Parallèlement, la composante de l’indice concernant l’emploi a reculé pour la première fois en trois mois. Pour Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit, la capacité des entreprises britanniques à faire face au retrait des mesures de soutien économique, comme le programme de chômage partiel du gouvernement est désormais une question “brûlante”.

“Il est inquiétant de constater que de nombreuses entreprises se préparent déjà à des temps plus difficiles, notamment par le biais de nouvelles réductions d’effectifs”, a-t-il dit.

Le seul indice PMI des services a progressé à 58,8 en août contre 56,5 en juillet, soit son plus haut niveau depuis avril 2015, mais il est inférieur à l’estimation “flash” de 60,1. (Bureaux européens de Reuters, version française Blandine Hénault et Marc Angrand)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up