for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

USA-La Maison blanche suggère un stimulus de $1.300 mds, pas assez dit Pelosi

WASHINGTON, 29 août (Reuters) - Le président américain Donald Trump est disposé à signer une loi de soutien à l’économie de 1.300 milliards de dollars (1.095 milliards d’euros environ), a déclaré vendredi l’un de ses principaux conseillers, mais la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a jugé cela insuffisant.

Le nouveau montant envisagé, annoncé par le secrétaire général de la Maison blanche Mark Meadows, représente 300 milliards de plus qu’évoqué jusqu’à présent par la présidence américaine et les sénateurs républicains.

Mark Meadows a fait cette déclaration trois semaines après l’échec des discussions au Capitole sur un nouvel ensemble budgétaire pour aider les Américains à faire face à l’impact de la crise sanitaire du coronavirus.

Donald Trump est “maintenant disposé à signer quelque chose à 1.300 milliards de dollars”, a-t-il dit.

Quelques heures plus tard, Nancy Pelosi a réitéré son appel pour un plan de soutien à hauteur de 2.000 milliards et déclaré que l’offre de la Maison blanche ne répondrait pas aux besoins des travailleurs et familles américains.

La présidente démocrate de la Chambre a reproché, entre autres, aux républicains de “rejeter le financement nécessaire pour le dépistage et le traçage pour vaincre le virus et rouvrir les écoles et l’économie en sécurité”.

Elle a ajouté espérer que les républicains allaient accepter l’offre des démocrates et reprendre les négociations.

Le montant de 1.300 milliards a été proposé lors de discussions en privé, a indiqué Meadows. Les négociations ont été menées par Pelosi, Meadows, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le chef de file des démocrates au Sénat, Chuck Schumer. (Lisa Lambert et David Morgan; version française Marc Angrand et Jean Terzian)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up