for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall Street finit en ordre dispersé après la Fed

NEW YORK (Reuters) - Le S&P-500 et le Dow Jones ont fini dans le vert jeudi à Wall Street à la suite de la présentation par la Réserve fédérale de sa nouvelle stratégie tandis que le Nasdaq terminait en repli après avoir inscrit un record en séance.

Le S&P-500 et le Dow Jones ont fini dans le vert jeudi à Wall Street à la suite de la présentation par la Réserve fédérale de sa nouvelle stratégie tandis que le Nasdaq terminait en repli après avoir inscrit un record en séance. L'indice Dow Jones a gagné 160,35 points (+0,57%). /Photo prise le 26 mai 2020/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones a gagné 160,35 points (+0,57%) à 28.492,27 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 0,17% à 3.484,55 points, terminant la journée à un record en clôture pour la cinquième séance consécutive.

Le Nasdaq Composite a reculé de 39,72 points (-0,34%) à 11.625,34 points. Cet indice à forte composante technologique a atteint une nouvelle fois un pic historique au cours de la séance, à 11.730,014, avant d’effacer ses gains.

La Réserve fédérale a dévoilé une nouvelle stratégie visant à ramener les Etats-Unis au plein emploi et à favoriser la remontée de l’inflation, des objectifs ambitieux dans une période marquée par une croissance et une inflation faibles qui semblent appelées à persister.

Cette nouvelle approche prévoit que la Fed visera une inflation de 2% en moyenne sur la durée, si besoin en laissant filer pendant “un certain temps” les prix à la hausse pour compenser des périodes d’inflation inférieures à l’objectif.

“Cette « nouvelle stratégie » pourrait conduire la Fed à maintenir des taux quasi nuls plus longtemps encore qu’anticipé jusqu’à présent. On constate ainsi que Jerome Powell a pris à bras le corps les nouvelles données économiques induites par la crise sanitaire et à s’adapter à une inflation qui pourrait être ponctuellement plus élevée que 2% sans pour autant augmenter les taux directeurs. C’est très positif pour le marché des actions”, a déclaré John Plassard chez Mirabaud.

Du coté macroéconomique, la contraction de l’économie américaine au deuxième trimestre a été légèrement moins brutale qu’estimé initialement, à 31,7% en rythme annualisé contre 32,9% annoncé initialement et les inscriptions hebdomadaires au chômage continuer d’osciller autour du seuil d’un million.

LES VALEURS

En Bourse, le secteur financier a gagné 1,74% et l’indice S&P des banques 2,5%.

Aux valeurs individuelles, le groupe de pharmacie et d’équipements médicaux Abbott Laboratories a bondi de 7,85% après le feu vert des autorités américaines à la commercialisation d’un test rapide du COVID-19.

Walmart a avancé de 4,55% après avoir annoncé s’être allié avec le géant des logiciels Microsoft (+2,46%) pour tenter de racheter TikTok, le réseau social du groupe chinois ByteDance. [L8N2FT6AS]

L’avionneur Boeing a pris 1,29%, l’Agence européenne de la sécurité aérienne ayant annoncé que les tests en vol du 737 MAX débuteront dans la semaine commençant le 7 septembre.

Dans l’actualité des résultats, Tiffany a pris 1,42% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et l’évocation d’une tendance à l’amélioration des ventes en août.

A contrario, le spécialiste des parfums et cosmétiques Coty a cédé 8,18% après une perte plus lourde qu’attendu.

Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up