for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

A Wall Street, les "techs" continuent de soutenir la tendance

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mercredi et l’indice Standard & Poor’s 500 affiche un quatrième record de clôture consécutif, les grandes valeurs technologiques, moteur du rebond spectaculaire des derniers mois, continuant de tirer le marché après les résultats meilleurs qu’attendu Salesforce et HP Enterprise.

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi. L'indice Dow Jones a gagné 0,3%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones a gagné 83,48 points, soit 0,3%, à 28.331,92.

Le S&P-500, plus large, a pris 35,11 points, soit 1,02%, à 3.478,73 après avoir atteint en séance 3.481,07.

Le Nasdaq Composite a progressé de 198,59 points, soit 1,73%, à 11.665,06 après un record à 11.672,051. Il enregistre ainsi son 39e record de clôture de l’année.

Dans leur sillage, l’indice MSCI mondial a dépassé son pic de février pour atteindre lui aussi un niveau sans précédent.

Le secteur des hautes technologies a pris 2,05% sur la journée.

“Le thème des grosses capitalisations technologiques qui mènent le marché était à l’oeuvre aujourd’hui”, commente Joseph Sroka, directeur des investissements de NovaPoint. “Les gens ont confiance dans le fait qu’en dépit de ce qui se passe avec le COVID, ces sociétés ont prouvées qu’elles continuaient de faire des affaires.”

VALEURS

Netflix, l’une des sociétés de hautes technologies qui ont le plus contribué aux performances des grands indices ces derniers mois, a pris 11,61% sur la journée, sa meilleure performance depuis plus de trois ans, portant à près de 70% sa progression depuis le 1er janvier.

Salesforce, qui doit intégrer le Dow Jones lundi prochain, a bondi de 26,04% après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et revu à la hausse sa prévision de chiffre d’affaires annuel, confirmant ainsi qu’il profite à plein de l’essor du télétravail lié à la crise sanitaire.

HP Enterprise, de son côté, a pris 3,64% après avoir présenté des perspectives de résultats annuels supérieures au consensus.

La plus forte hausse du Dow est aussi pour un groupe technologique, Microsoft, qui s’est adjugé 2,16%.

A la baisse, le secteur de l’énergie a cédé 2,23% à l’approche de l’ouragan Laura, qui a mis à l’arrêt la quasi-totalité de la production pétrolière et gazière dans le golfe du Mexique. Exxon Mobil est lanterne rouge du Dow avec un repli de 2,12%.

Les compagnies aériennes ont elles aussi souffert, leur indice S&P perdant 1,75% après les déclarations de la Maison blanche selon lesquelles Donald Trump envisage de recourir à un décret présidentielle pour empêcher des licenciements massifs dans le secteur.

Le groupe de grands magasins Nordstrom a chuté de 5,47% après des pertes trimestrielles plus lourdes qu’anticipé.

Marc Angrand, avec Stephen Culp à New York

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up