for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Goodyear clarifie sa politique dans l'entreprise après les critiques de Trump

Goodyear Tire a clarifié sa politique interne en annonçant jeudi que ses employés pouvaient porter des vêtements exprimant leur soutien aux forces de l'ordre, après que le président américain Donald Trump a appelé au boycott de l'entreprise. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking

WASHINGTON (Reuters) - Goodyear Tire a clarifié sa politique interne en annonçant jeudi que ses employés pouvaient porter des vêtements exprimant leur soutien aux forces de l’ordre, après que le président américain Donald Trump a appelé au boycott de l’entreprise.

Donald Trump a reproché mercredi au fabricant de pneus d’interdire certains slogans politiques, comme celui utilisé pendant sa campagne (“Make America Great Again”).

Goodyear a déclaré jeudi que sa politique de longue date consistait à demander aux employés de s’abstenir d’exprimer leur soutien à tout candidat politique sur le lieu de travail.

Le directeur général Rich Kramer a déclaré que Goodyear “soutenait fermement” les forces de l’ordre, soulignant que le groupe équipait les véhicules de police et de pompier depuis plus de 100 ans.

“Cette relation est fondamentale pour notre entreprise. Goodyear a toujours soutenu à la fois l’application de la loi et l’égalité de la justice”, a-t-il écrit dans une lettre aux employés.

La Maison blanche n’a pas commenté les déclarations de Goodyear, mais le conseiller économique Larry Kudlow avait défendu plus tôt l’appel au boycott, affirmant que le groupe devrait modifier sa politique sur le lieu de travail pour y autoriser les discours politiques.

David Shepardson et Andrea Shalal, Laetitia Volga, édité par Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up