for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall St hésite après les inscriptions au chômage, Cisco chute

La Bourse de New York a ouvert dans le désordre jeudi. L'indice Dow Jones perd 0,26%. /Photo prise le 27 mai 2020/REUTERS/Lucas Jackson

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert dans le désordre jeudi, entre l’annonce d’un recul plus important qu’attendu des inscriptions au chômage, tombées sous le million pour la première fois depuis mars, et les prévisions jugées décevantes de Cisco.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones perd 71,92 points, soit 0,26%, à 27.904,92 points.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,08% à 3.377,50 points mais reste toujours extrêmement proche de son record absolu de 3.393,52 points, atteint le 19 février, avant le début de la crise sanitaire.

Le Nasdaq Composite prenait au contraire 0,34% à 11.049,90 points dans les premiers échanges.

Les contrats à terme sur le Dow Jones et le S&P ont brièvement effacé leurs pertes après l’annonce, une heure avant l’ouverture, de 963.000 nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière contre 1,191 million la semaine précédente, une baisse plus marquée qu’attendu qui peut s’expliquer par le caractère dissuasif de l’expiration fin juillet d’une allocation fédérale de 600 dollars par semaine.

Le mouvement haussier n’a pas tenu, les investisseurs ayant besoin de faire une pause après plusieurs séances positives au cours des deux dernières semaines, a déclaré Dan Eye, responsable des investissements chez Fort Pitt Capital Group.

Côté actions, l’équipementier de réseaux Cisco Systems chute de 10,88%, de loin la plus forte baisse de l’indice Dow Jones, après avoir publié des objectifs de chiffre d’affaires et de bénéfice trimestriels inférieurs aux attentes et dévoilé un plan de suppressions de postes.

Laetitia Volga, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up